Échappé d'un zoo en région parisienne, un pélican blanc élit domicile à Saint-Cyr dans la Vienne

L'animal qui s'est enfui du ZooSafari de Thoiry (Yvelines) au début du mois de novembre a depuis trouvé refuge dans la Vienne où il fait la joie des amoureux des oiseaux.

Si vous vous êtes promenés ces derniers jours sur les bords du lac de Saint-Cyr (Vienne), peut-être avez-vous aperçu un gros oiseau au plumage blanc avec un bec partiellement jaune et une bague rouge à la patte ? Un pélican blanc a élu domicile dans la réserve ornithologique poitevine

Espèce insolite dans ce secteur, l'animal s'est échappé le 1er novembre dernier du parc zoologique ZooSafari situé à Thoiry (Yvelines) où il vivait en captivité.

Signalé à plusieurs reprises en région parisienne, puis en Eure-et-Loir avant de se poser en Poitou il y a une dizaine de jours, il semble en bonne santé selon les ornithologues qui ont pu l'observer et le photographier. 

Sur un arbre perché

Depuis son arrivée, le centre de soins de la faune sauvage poitevine le surveille de près pour une éventuelle capture, sans succès jusqu'à présent. 

"Nous avons presque réussi à l'attraper vendredi dernier avec les pompiers mais on l'a raté de peu à cause d'un tracteur qui est passé" raconte Lydia Bourdeau, "mais on pense qu'à un moment, il va avoir faim. Un pélican blanc mange quand même pas loin de deux kilos de poissons par jour."

La fondatrice du centre reçoit chaque jour des signalements de promeneurs qui ont vu l'animal, remarquable grâce à sa poche de peau jaunâtre sous le bec. D'une capacité de treize litres, il peut y stocker jusqu'à 4 kilos de poisson.

En vol, l'animal ne passe pas non plus inaperçu ; ses ailes déployées lui confèrent une envergure de près de trois mètres. 

En ce moment, il dort tous les soirs en haut d'un sapin du côté de Beaumont La Tricherie. Sur un arbre perché, quoi.

- Lydia Bourdeau

La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) précise toutefois qu'il est important de ne pas l'approcher pour préserver sa tranquillité. 

Une première à Saint-Cyr 

En France, le pélican blanc est une espèce quasi exclusivement détenue en captivité. Les rares observations concernent généralement des individus isolés, échappés de parcs ou de collections privées.

Un autre animal a d'ailleurs été signalé dernièrement du côté de Sainte-Maure-de-Touraine (Indre-et-Loire). "Sans doute un autre fuyard" estime Lydia Bourdeau. 

À l'état naturel, l'espèce niche plutôt dans le sud-est de l'Europe, en Asie et en Afrique tropicale. Bien loin donc des prairies de la Vienne et du lac de Saint-Cyr.

La réserve, terre d'accueil pour les oiseaux migrateurs, héberge pour la première fois un tel spécimen. Le pélican blanc, qui vient en journée à Saint-Cyr pour se nourrir repart d'ordinaire pour la nuit. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature