Volley ball : objectif plays off pour le Stade Poitevin Volley Beach

Séance photo pour l'équipe du Stade Poitevin Volley / © Agathe Tournoux, France Télévisions
Séance photo pour l'équipe du Stade Poitevin Volley / © Agathe Tournoux, France Télévisions

Le Stade Poitevin Volley Beach entame sa saison ce vendredi soir avec un déplacement à Tourcoing. Un début de championnat que les stadistes n'entament pas dans les meilleures conditions, l'intersaison a été compliqué et l'équipe a été profondément remaniée.

Par Sophie Goux

Premier match de la saison et premier déplacement, le Stade Poitevin Volley joue ce vendredi soir à Tourcoing. L'occasion pour les recrues de prendre leurs marques en compétition. Et des nouveaux joueurs, il y en a 9 ! Des Français, mais aussi des étrangers. L'équipe compte 7 nationalités différentes, réparties sur 4 continents. Le première objectif sera de créer une cohésion dans le groupe. Mais si l'on en croit Zouheir el Graoui le réceptionneur attaquant, c'est en bonne voie: 

 La préparation se passe bien, on progresse petit à petit, l'ambiance est bonne. Zouheir el Graoui

 L'intersaison a été passablement compliqué. Le club a certes beaucoup recruté, mais il a aussi eu des imprévus. Un joueur iranien qui n'est jamais venu, un autre, américain, retenu en sélection nationale, un Italien reparti provisoirement dans son pays et un pointu estonien blessé depuis l'Euro de volley. Et puis l'entraîneur, Brice Donat, est en arrêt maladie depuis le début de la préparation. Un entraineur dont la réputation a pourtant attiré certains joueurs.
C'est le cas du pointu brésilien Chiboza Neves Alu :

 Mon entraîneur en équipe nationale m'a dit que Brice Donat était très bien avec les pointus. C'est mon poste. Le deux derniers pointus qui ont joué à Poitiers sont partis ensuite en Italie ou aux Pay-Bas. Chiboza Neves Alu, pointu du Stade Poitevin.

Tout cela n'empêche pas le club d'afficher de grosses ambitions. La première étant de jouer les plays off en fin de saison. 
Compte-rendu de la rencontre dans nos éditions régionales de samedi.
 

Sur le même sujet

Les + Lus