• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Violences conjugales : le Téléphone Grave Danger arrive en Charente

© Maxppp
© Maxppp

Le Téléphone Grave Danger (TGD) va être distribué prochainement en Charente aux femmes victimes de violence conjugales. Cet appareil muni d'un dispositif d'alerte et d'un système de géolocalisation permet une intervention rapide des services de sécurité en cas de danger pour la victime.

Par Christine Hinckel

Le principe de ce téléphone est simple : en actionnant une touche, la femme en situation de détresse victime de violences au sein de son couple ou de viols est dirigée vers une plateforme d'assistance de Mondial Assistance accessible 7j/7 et 24h/24. Le correspondant appelle ensuite les services de police ou de gendarmerie s'il l'estime nécessaire.
Les bénéficiaires de ses téléphones pourront les utiliser pendant un semestre et feront l'objet d'un véritable suivi de la part des services sociaux de la mairie et du conseil départemental. Ce dispositif permettra de sauver des vies, de prévenir les violences par effet de dissuasion et de sanctionner les auteurs. 


Un téléphone effectif dès cet été

Ce dispositif,  élaboré par le ministère de la Justice et le ministère des Affaires Sociales et des Droits de la Femme, a été testé en Seine-Saint-Denis  depuis 2009 et a fait ses preuves. Au premier semestre 2015, 157 Téléphones Grave Danger ont été distribués en France par les Tribunaux de Grande Instance, à la demande des procureurs de la République. Une convention signée ce vendredi au TGI d'Angoulême va permettre le déploiement du dispositif en Charente. Dans l'immédiat, un téléphone va être effectif dès cet été.
C'est la justice qui va désigner  les bénéficiaires de ce système de protection en repérant les femmes les plus en danger. Celle dont les compagnons ou ex-compagnons ont déjà été condamnés pour violences conjugales par exemple.

Sur le même sujet

Européennes : Pierre Hurmic se félicite du score d'EELV à Bordeaux

Les + Lus