13 photographes gardois s'exposent au festival d'Uzès

Edgar MORONI et son voyage dans le mouvement. / © F3 Pays Gardois
Edgar MORONI et son voyage dans le mouvement. / © F3 Pays Gardois

C'est un nouveau festival photographique qui s'affiche jusqu'au 23 août à Uzès. De la photographie dynamique à la photographie culinaire,13 professionnels et amateurs du Gard investissent deux lieux historiques, l'hôtel de ville et l'office du tourisme, avec leurs oeuvres créatives.

Par Sylvie Bonnet


On est loin du photo reportage réaliste et choc. Le nouveau festival de la photographie qui vient de démarrer à Uzès est avant tout l'occasion de découvrir des images créatives et subtiles, qui jouent de lumières, de matières, d'éléments naturels et d'abstraction.

Des clichés pas clichés

Leurs auteurs sont professionnels ou amateurs. En tout cas passionnés, avec une palette mêlant souvent plusieurs amours. Ainsi un photographe aéronaute nous fait prendre de la hauteur, alors qu'une consoeur nous mijote une photographie culinaire où l'élément alimentaire est l'ingrédient principal. Et un troisième nous fait voyager avec sa photographie dynamique en éternel mouvement.
Au total ce nouveau festival de la photographie, ouvert jusqu'au  23 août, vous permettra de découvrir l’univers artistique de 13 photographes du Gard répartis entre deux lieux historiques : l'hôtel de ville d'Uzès et la chapelle des Capucins qui abrite l'office de tourisme.

Clichés contemporains sur les murs chargés d'histoire d'Uzès. / © F3 Pays gardois
Clichés contemporains sur les murs chargés d'histoire d'Uzès. / © F3 Pays gardois


Festival animé

Tout au long du festival d'Uzès, les photographes animeront leurs créations au moyen de projections, ateliers, conférences, prestations corporelles… Un programme d’animations artistiques, techniques et sensorielles du jeudi au samedi, de 10h à 21h, et le dimanche 23 septembre de 10h à 16h avec des rencontres avec les artistes et un marché d’œuvres photographiques.

Festival photographique d'Uzès
Pascaline Arisa et Eric Mangani ont rencontré les photographes gardois lors de l'accrochage des oeuvres à Uzès.

 

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus