• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les stations des Pyrénées croulent sous la neige

© France 3 Midi-Pyrénées
© France 3 Midi-Pyrénées

A une semaine du début des vacances scolaires de février, le déblaiement des masses de neige accumulées perturbe le fonctionnement de plusieurs stations, en particulier dans les Hautes-Pyrénées.

Par VBH avec AFP

Les stations de ski des Pyrénées sont actuellement enfouies sous la poudreuse, au point de déployer des trésors d'énergie pour dégager leurs remontées mécaniques. Les fortes chutes de neige, qui ont débuté à la mi-janvier, se sont poursuivies vendredi selon les informations de Météo France et de la confédération pyrénéenne du tourisme qui fédère 28 stations de la chaîne pyrénéenne.

"On a très rarement pris autant de neige en si peu de temps, on a eu un mètre dans la nuit de mercredi à jeudi à 1.600 mètres", relève Hervé Mairal, responsable de la communication de la confédération. "C'est toujours mieux que 6 semaines sans un flocon comme en janvier 2012", souligne-t-il cependant.

Le cumul de la dernière semaine atteint même 2,30 mètres en haut des pistes de Cauterets à 2.400 mètres d'altitude, et la station des Hautes-Pyrénées annonce une hauteur de neige de 5,50 mètres à cette altitude, qualifiée par certains de "record du monde".

A une semaine du début des vacances scolaires de février, le déblaiement des masses de neige accumulées perturbe le fonctionnement de plusieurs stations, en particulier dans les Hautes-Pyrénées, même si la situation n'est pas encore préoccupante car la majorité des stations sont ouvertes à plus de 80%, surtout dans les Pyrénées-Orientales.

Les Hautes-Pyrénées sont les plus touchées. Selon le site Pyrénées.net, le domaine de ski de piste de Luz-Ardiden n'était ouvert vendredi qu'à 15%, Saint-Lary à 21%, La Mongie à 40%, et Cauterets à 60%. Gavarnie était totalement fermée ainsi que Goulier (Ariège), tout comme le domaine de ski nordique de Cauterets.

En raison de la persistance de risques importants d'avalanches, les préfectures ne cessent par ailleurs de souligner que le ski hors piste "est à proscrire". La plupart des accès aux stations sont impossibles pour les véhicules non munis de chaînes ou de pneus neige, et en raison de la dégradation des conditions météorologiques et de l'état des routes la préfecture de l'Ariège ( voir notre reportage) a interdit l'accès à Andorre à tous les véhicules à partir de ce département vendredi après-midi.

Elle avait en outre pris la précaution dès jeudi d'organiser le retour anticipé de classes de neige vers leur région d'origine avant vendredi midi. Une bonne partie des amateurs de sports d'hiver de janvier ont été découragés par les intempéries, mais cette clientèle est traditionnellement limitée et l'essentiel de la saison va se jouer dans les prochaines semaines avec les congés scolaires, qui s'échelonnent sur quatre semaines à partir du 16 février.
La situation météo en Ariège


Sur le même sujet

Béziers : Jacques Rançon avoue le meurtre d'Isabelle Mesnage dans la Somme en 1986

Les + Lus