• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mobilisation des IUT de France. Dans notre région, réunion à Blagnac (Haute-Garonne).

Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche / © Thomas Samson /AFP
Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche / © Thomas Samson /AFP

Très inquiets sur la nouvelle loi Enseignement Supérieur et Recherche, tous les IUT de France réunissent leurs chefs de Départements et leurs membres de Conseils dans chaque région.

Par Michel Pech

Les IUT du Grand-sud (Midi-Pyrénées, Languedoc Roussillon et Aquitaine) organisent cette réunion exceptionnelle à l'IUT de Blagnac le mardi 26 mars 2013 de 13h30 à 17h.
Jean-François Mazoin, Président de l'Assemblée des Directeurs d'IUT y présentera les amendements à la loi proposés par les Directeurs et les Présidents des IUT de France.

Retrouvez le texte complet du projet de loi de la ministre Geneviève Fiorazo en cliquant ici

La réaction de Jean François Mazoin, directeur de l’IUT de Toulouse A (31) et président de l’Association des directeurs d’IUT (ADIUT)
"L’instauration de quotas ou d’un pourcentage minimal ne serait ni productive, ni acceptable. L’accueil des bacs techno doit partir de la base : la solution que nous avons toujours préconisée est que chaque conseil d'IUT détermine sa stratégie de recrutement avec des cibles claires qui dépendent de la spécialité du diplôme et de la situation locale.

Il ne faut donc pas de quotas imposés d’en haut mais des objectifs ciblés qui partent du terrain. A chaque jury de tenir des objectifs en fonction des candidatures à examiner.

Quant à l’accueil des bacs pro, il n’est pas question d’objectifs ciblés mais plutôt d’une individualisation des parcours. De plus en plus d’IUT signent des conventions avec des lycées professionnels pour accompagner les élèves, au cas par cas."


Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus