• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Top 14 - Castres peine pour venir à bout du Racing-Métro

Garvey marque le seul essai du match / © Remy Gabalda /AFP
Garvey marque le seul essai du match / © Remy Gabalda /AFP

Le champion en titre Castres a peiné pour signer face au Racing-Métro (19-15) sa quatrième victoire à domicile samedi lors de la 8e journée de Top 14, où l'équipe de ses anciens entraîneurs a tout fait pour décrocher le bonus défensif.

Par R.O. + AFP

Il y avait comme un air de retrouvailles familiales pour ce match entre le CO et le Racing avec le retour du duo d'entraîneurs Laurent Labit-Laurent Travers, celui qui avait amené les Castrais au Bouclier de Brennus.

Après une première incursion parisienne dangereuse, avortée par un mauvais choix, Castres récupérait le ballon et jouait au pied. Réceptionné
par Lapeyre, ce dernier tentait et réussissait le drop (2).
Il fallait attendre la 9e minute pour voir le CO desserrer l'étau: relance, deux contre un avec Lamerat qui donnait à Mach, qui faisait un en-avant. Dans la foulée, les Castrais enchaînaient les mouvements et se trouvaient bien sur les largeurs, mettant le Racing à la faute. Le troisième ligne francilien Battut était exclu pour faute technique (24) et dans le même temps, Kockott égalisait pour le CO (6-6, 26).

Le pire était à venir pour le Racing: un raid de Garvey sur son aile, un petit jeu au pied pour lui-même, et l'Anglais, intenable, profitait d'un cafouillage d'Andreu pour inscrire le seul essai de la partie (29). Le CO avait fait le trou, 13-6.
Sexton par deux pénalités permettait aux siens de rester dans le sillage des champions de France à la mi-temps (13-9) alors que le Racing se voyait même refuser un essai à la vidéo.

Dès l'entame de la seconde période, Talès redonnait de la marge au CO par un drop (16-9, 42) puis le Racing grignotait la marque par Sexton (16-15, 66).
Et quand le Castrais Claassen se voyait sanctionné d'un carton jaune, la situation devenait compliquée pour le CO en infériorité numérique pour les dix dernières minutes. Mais Kockott soulageait tout un stade avec la pénalité d'assurance à moins d'une minute de la fin (79).

Vidéo : commentaire Mathieu Jarry

DMCloud:110585
Top 14 : Castres/Racing

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus