Le café fort d' Alamo

Il n'était encore qu'un novillero sans picadors: Juan del Alamo, Dax, le 16 aout 2008, en compagnie du mayoral du Comte de Mayalde. / © SDT
Il n'était encore qu'un novillero sans picadors: Juan del Alamo, Dax, le 16 aout 2008, en compagnie du mayoral du Comte de Mayalde. / © SDT

Pour sa présentation en Colombie au cours de la " Feria Del Café" de Manizales, Juan del Alamo a frappé fort.

Par Vincent Bourg

       

                Comme un hommage à l’éleveur Nicolas Fraile, décédé hier mardi 7 janvier 2014, le matador de toros Juan del Álamo a porté haute la bannière de la province de Salamanque lors de la deuxième corrida de la célèbre feria de Manizales (Colombie).
En piste, un lot de toros de Mondoñedo, compliqué et âpre en général, exceptés le dernier et surtout le troisième, Bambuquero, numéro 254, récompensé d’une vuelta posthume.
Paco Perlaza : salut et silence
Andrés de los Rios : double silence
Juan del Álamo : deux oreilles et une oreille avec sortie en triomphe par le grand portail, la première de cette feria 2014.
¾ de plaza, soit prés de douze mille spectateurs.
Prochain rendez-vous colombien de Juan del Álamo, le 8 février prochain à Medellín avec Juan Bautista et Ricardo Rivera, bétail de Santa Barbara.

Zoc.

Sur le même sujet

Les + Lus