• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Fin de campagne agitée à Béziers : les socialistes se déchirent sur twitter

Sur les allées Paul Riquet à Béziers (34) / © France 3LR / Valérie Luxey
Sur les allées Paul Riquet à Béziers (34) / © France 3LR / Valérie Luxey

Tout est parti d'un tract siglé PS appelant à voter pour l'UMP Elie Aboud. Un tract considéré comme un faux par les partisans de Jean-Michel Du Plaa. Depuis la bataille de tweets bat son plein à gauche avec en filigrane des menaces de sanctions et de dépôts de plainte.

Par Valérie Luxey et Laurence Creusot

Ce vendredi matin un tract circule à Béziers, on y voit le logo du parti socialiste. Son contenu revient à demander aux sympathisants socialistes de voter en faveur du candidat UMP Elie Aboud pour faire barrage au candidat Robert Ménard soutenu par le front national.
Il émane des sections du PS de Béziers III et Béziers II emmenées respectivement par la conseillère régionale socialiste Karine Chevalier et Claude Zemmour.
Le tract a été publié sur twitter 


Trois militants distribuent le document place du 14 juillet, ce jour de marché, quand ils croisent les partisans de Jean-Michel Du Plaa. (Le candidat PS arrivé troisième au premier tour de l'élection municipale a décidé de se maintenir au second tour en dépit de la consigne de son parti. )

L'une des militantes qui distribuent le fameux tract est prise à partie, puis empoignée violemment par deux partisans de Du Plaa. Ils tentent de lui arracher des mains la pile de documents.


Cette version est contestée par l'équipe du candidat Du Plaa qui menace de poursuites en diffamation. Mais la militante agressée a déposé une main courante  au commissariat .


L'échange sur twitter entre socialistes devient de plus en plus violent. Hussein Bourgi le secrétaire de la fédération PS de l'Hérault crie au faux.




A Béziers certains militants expriment leur lassitude en faisant remarquer que cette campagne s'achève heureusement ce soir à minuit.


Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus