• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le TGV Tarbes/Paris percuté par un TER dans les Pyrénées-Atlantiques : 40 blessés dont 4 graves

© Photo Laurent Lataste/France 3 Aquitaine
© Photo Laurent Lataste/France 3 Aquitaine

Un TGV Tarbes/Paris qui transportait 175 passagers a été percuté par un TER ce jeudi en fin d'après-midi à Denguin dans les Pyrénées-Atlantiques. Le bilan fait état de 40 blessés, dont 4 graves. A Pau, les trains pour Bayonne, Bordeaux, Tarbes et Toulouse affichent de gros retards. 

Par Pascale Lagorce

Le TGV Tarbes/Paris qui transportait 175 passagers  a été percuté "par l'arrière" ce jeudi en fin d'après-midi par un TER à Denguin dans les Pyrénées-Atlantiques. 40 personnes ont été blessées dont 4 grièvement (un nourrisson, un enfant de 10 ans, une femme et le mécanicien du TER). La collision s'est produite vers 17H25. 

Le TGV 8585 (Tarbes-Paris) transportait 175 personnes. Il avait quitté Tarbes dans les Hautes-Pyrénées à 16H08, et était passé à Lourdes à 16H22. La collision s'est produite une heure après. Ce TGV devait arriver en gare Montparnasse à 22H33.

Un numéro vert mis en place pour les famille, importants retards du côté des trains.

Les blessés ont tous été pris en charge, les moins grièvement touchés ont passé une visite médicale sur place et un numéro vert a été mis en place par la SNCF pour les familles : le 0 800 130 130.

A Pau, les trains pour Bayonne, Bordeaux, Tarbes et Toulouse affichent de gros retards. Des retards de 30 minutes à une heure sont également constatés ce jeudi soir en gare Matabiau à Toulouse.

Selon les premiers témoignages, la signalisation était hors-service.

Selon les premiers témoignages recueillis par France 3 Aquitaine, la signalisation des voies était hors-service en raison des fortes chaleurs. Ce serait la raison pour laquelle le TGV Tarbes/Paris roulait à faible allure au moment de la collision. Le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier demande au Bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEATT) de mener une enquête pour établir les causes de cet accident.


Sur le même sujet

Européennes à Montpellier : la réaction du porte parole d'EELV Manu Reynaud

Les + Lus