• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nabil, Saphir et Ismaël… les trois diamants du football tarnais

Saphir / © DR
Saphir / © DR

Ils ne font pas beaucoup parler d’eux mais leur parcours et leur talent balle au pied laisse tous les amateurs de football sans voix. 2014 – 2015 pourrait être la grande saison des frères Taïder,  l’emblématique fratrie du quartier de Laden à Castres.

Par Christophe Chassaigne

Saphir, la star.
Le plus connu est bien sûr le cadet : Saphir, 22 ans, qui a brillé de mille feux lors du mondial brésilien. Titularisé dans l’équipe des fennecs algériens entraînés par Vahid Halilodzic pour deux matches essentiels contre la Belgique et l’Allemagne, son courage et la finesse de son jeu à pied ont sans doute fait naître quelques regrets chez les sélectionneurs français qui n’ont pas su le retenir. Car, oui, Saphir a été international français jusqu’à ses 20 ans ! Et en 2012, les recruteurs se sont même bousculés au portillon. Né en France d’un père tunisien et d’une mère algérienne, Saphir pouvait être sélectionné dans trois équipes nationales. Il choisira finalement l’Algérie.
Sa carrière a véritablement commencé en 2011 à Bologne en Italie. L’enfant de Laden formé au Football Club de Castres puis à l’Union Sportive d’Albi est passé professionnel au Grenoble Foot 38 juste après ses 18 ans mais n’a pas eu le temps de briller dans le championnat français, le club isérois étant relégué en Ligue 2 puis… en CFA 2. Avec Bologne, ses apparitions sont tellement remarquées que les dirigeants du prestigieux Inter de Milan investissent 6 millions d’Euros pour le recruter en août 2013. Seul problème, la concurrence est rude au milieu de terrain des neri-azzuri (les noirs et bleus). Saphir joue peu mais sa côte ne baisse pas pour autant : le 6 août dernier, les anglais de Southampton offrent 9 millions d’Euros aux Italiens pour qu’ils libèrent le précieux Saphir. Taïder est prêté aux  « Saints » pour une saison avec option d’achat en juin 2015.

Nabil / © DR
Nabil / © DR
Nabil, le modèle.
L’aîné a ouvert la voie : Nabil, 31 ans, est un milieu de terrain combattif et très technique. International tunisien, champion de France de Ligue 2 avec Toulouse en 2003, professionnel aguerri passé par des clubs grec, turc, tunisien et slovène… il est actuellement sous contrat avec le prestigieux Football Club de Parme en Italie même s’il n’entre pas dans  les plans de jeux de l’entraîneur Roberto Donadoni.  Mais sa carrière pourrait se terminer en beauté si Luzenac accède finalement à la Ligue 2. Nabil fait en effet partie des renforts sollicités par le club ariègeois, il a effectué des tests concluants avec le LAP (Luzenac Ariège Pyrénées) et pourrait ainsi se rapprocher de son domicile castrais.

Ismaël / © DR
Ismaël / © DR
Ismaël, l’espoir.
Dans les pas de Nabil, le petit dernier de la fratrie Taïder a intégré le centre de formation du Football Club de Parme.  A tout juste 17 ans depuis le 1er août, un bel avenir s’ouvre devant lui. Milieu de terrain lui aussi, ce droitier athlétique (1 mètre 80 pour 72 kilos) a débuté à Castres avant de compléter sa formation à l’Amicale Sportive Muret Football. Vu ses qualités et même si les cadres des équipes nationales ne l’ont pas encore repéré, il espère une sélection chez les moins de 20 ans. Quel pays sera le premier à le convaincre : l’Algérie comme Saphir, la Tunisie comme Nabil ou… la France ?
Ismaël en bleu, Saphir en Vert et Nabil en Blanc cela serait une première et ferait un bel arc-en-ciel lors des réunions familiales.

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus