• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La semaine pour l'emploi des handicapés s'ouvre dans un contexte difficile

Dans un centre de service d'aide par le travail. / © AFP PHOTO THIERRY ZOCCOLAN
Dans un centre de service d'aide par le travail. / © AFP PHOTO THIERRY ZOCCOLAN

La 18ème semaine de l'emploi des personnes handicapées s'ouvre ce lundi. et les associations tirent la sonnette d'alarme. Les handicapés sont beaucoup plus touchés par la crise que les valides.

Par LB avec AFP

La 18ème semaine pour l'emploi des personnes handicapées s'ouvre ce lundi dans un contexte difficile. Selon les associations, le chômage des personnes touchées par un handicap augmente deux fois plus vite que la moyenne.

Des données alarmantes

Fin 2013, 413.421 personnes handicapées étaient à la recherche d'un emploi en France. Une hausse de 11,5% en un an et un doublement par rapport à la fin 2007. Les personnes handicapées sont encore plus touchées par la crise que les autres : un demandeur d'emploi sur deux est chômeur de longue durée, près d'un sur deux est âgé de plus de 50 ans, leur taux de chômage est de 22%. "Les données sont alarmantes, avec un doublement historique en six ans du nombre de chômeurs", résume Prosper Teboul, le directeur général de l'Association des Paralysés de France (APF). Une situation d'autant plus critique que selon le président de l'APF, Alain Rochon, "une personne handicapée qui perd son emploi met en moyenne quatre ans avant de reprendre pied dans l'emploi".

Pas d'amélioration en 2014​

La situation ne s'est pas améliorée cette année, puisque la France comptait fin juin 427.947 demandeurs d'emploi handicapés, une hausse de 10,6% sur un an, deux fois plus rapide que la hausse de l'ensemble des chômeurs (+5,2%), selon le dernier bilan de l'Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) basé sur les données de Pôle emploi.

Des handicaps souvent invisibles​

L'Agefiph rappelle que les personnes souffrant d'un handicap lourd ne sont pas les seules concernées. "Les personnes en fauteuil ne représentent que 2% des personnes handicapées", souligne-t-elle, citant l'exemple d'un cuisinier qui suite à un accident, souffre d'un problème aux genoux l'empêchant de rester debout toute la journée.
L'Association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées (Adapt), qui a créé cette semaine de sensibilisation, l'a axée cette année sur "la sécurisation des parcours", de la scolarisation à la vie professionnelle.

Des structures existent pour faciliter l'accès à l'emploi

En France, plusieurs organismes se sont spécialisés dans l'accompagnement vers l'emploi des personnes handicapées. A Millau par exemple, le centre de rééducation professionnelle 2ISA, l'un des rares du genre en France, forme les personnes handicapées aux métiers de l'informatique :
Semaine pour l'emploi des handicapés - Millau

Un accès difficile à la formation

Moins qualifiées que le reste de la population, les personnes handicapées ont aussi plus de mal à accéder à la formation professionnelle. "Le système de formation professionnelle est en train d'exclure les handicapés. En trois ans, l'accès a été divisé par deux", s'inquiète Yves Barou, président de l'Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa). 29% des demandeurs d'emplois handicapés ont un niveau inférieur au CAP.

Une obligation faite aux entreprises de plus de 20 salariés​

Les entreprises de plus de 20 salariés ont l'obligation d'employer 6% de personnes handicapées, sous peine de pénalités financières. Mais selon l'APF, ce taux est "autour de 4,5%" dans le public et proche de 3% dans le privé.

Voyez le reportage de Pascale Lagorce et Anne Ployart
Emploi et Handicap

 

Sur le même sujet

Battle Of The Year : Interview du Bboy Dany

Les + Lus