Coupe de France : Les réactions après l'élimination de Montpellier 3/0 face au PSG à l'Altrad stadium

Paris, encore approximatif, n'a pas eu à forcer son talent pour se défaire de Montpelliérains trop tendres offensivement (3-0) et se qualifier pour les 16e de finale de Coupe de France, sur la piteuse pelouse de l'Altrad Stadium,

Grâce à des buts de Chantôme (63), de l'inévitable Ibrahimovic (79) et Lucas Moura en fin de match (90+1), les Parisiens ont dominé Montpellier, qui les avait tenus en échec (0-0) quinze jours auparavant au Parc des Princes en Ligue 1.

Rolland Courbis (entraîneur de Montpellier):
"On a déjà vu, entendu que l'ouverture du score était très importante sur ce terrain, pour gagner ou ne pas perdre. Je ne veux pas perdre de temps en mettant en cause la qualification du PSG. Le score me paraît trop sévère mais la qualification me paraît logique, même si on a réussi à s'appliquer, à essayer de construire dans des dispositions pas faciles du tout. Qu'est-ce que ça aurait été sur une bonne pelouse?
L'entraîneur que je suis doit faire avec le départ de Stambouli. Le Paris SG se passe plus facilement que nous de Lavezzi et Cavani. Demain on est déjà mardi, on a une satisfaction ce soir, il y a pas eu de blessés, et quand on voit l'état de la pelouse dans certains
contacts ou contrôles, on fait la grimace. Cette saison ça s'éclaircit,
Coupe de la Ligue, il n'y en a plus, Coupe de France, il n'y en a plus, il n'y a plus que 19 matches de championnat. Donc on va continuer à progresser pour essayer de faire un championnat plus régulier la saison prochaine. Je suis content de ces 26 points, mais j'espère en avoir au moins autant lors de la phase retour."

Laurent Blanc (entraîneur du Paris SG):

"Vu les conditions, on ne s'attendait pas à un grand match de football. C'est d'ailleurs courageux pour le public d'avoir suivi ce match... Malgré cela en Coupe en général, c'est l'équipe la plus combative, la plus déterminée et la plus agressive qui gagne et passe au tour suivant, et ce soir je pense que c'est le cas avec notre qualification. On aura aussi un match difficile, sur un terrain j'espère un peu meilleur. On a battu une équipe de Montpellier
dans son domaine, elle s'attendait à être meilleur que nous sur le terrain de l'agressivité et je pense qu'on a été meilleur qu'elle dans ce domaine.

On était conscients que dans le coeur du jeu ou du terrain cela allait être délicat de faire du jeu, il fallait sauter les lignes en jouant comme les équipes ont souvent l'habitude de jouer contre nous. Il y a aussi des choix d'état de forme en fonction du calendrier.
Les joueurs ce sont les mêmes, ils ont la qualité, après il faut avoir la détermination, la confiance, même les grands joueurs ont besoin de confiance, le stage de Marrakech a été utile dans ce domaine là parce qu'on a repris confiance par le travail. Je
pense que cette semaine de coupure et cette semaine de travail très intensif, ont créé un bon état d'esprit. Depuis Marrakech il y a un nouvel élan, j'espère qu'il va se confirmer au fil des matches. Ce n'est qu'un début qu'il va falloir confirmer dès samedi à Bastia."

Le compte rendu de la rencontre et les réactions

durée de la vidéo : 00h02mn23s
Reportage Laurent Beaumel/ Anne Ployart ©INA