• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Grève mardi à la SNCF : quel impact en Midi-Pyrénées ?

© MaxPPP
© MaxPPP

Un mouvement de grève national est prévu à la SNCF pour la journée de mardi. Ce préavis non reconductible déposé par la CGT démarre ce lundi à 19h00 et court jusqu'à mercredi à 8h00. Quelques perturbations sont annoncées en Midi-Pyrénées.

Par Laurence Boffet

Un nouveau mouvement de grève est prévu ce mardi à la SNCF à l'appel de la CGT qui proteste toujours contre la réforme ferroviaire engagée par l'entreprise depuis le 1er janvier. Ce préavis national commence ce lundi à 19h00 et  soit s'achever mercredi à 9h00. Il devrait s'accompagner de quelques perturbations en Midi-Pyrénées. La SNCF a publié ce lundi ses prévisions de trafic pour la région.


Pour les trains grandes lignes

  • TGV : trafic normal.
  • Trains Intercités de jour : trafic normal sur les axes Paris-Limoges, Bordeaux-Toulouse-Marseille et Toulouse-Nantes via Bordeaux. En revanche, aucune circulation sur l'axe Toulouse-Bayonne-Hendaye.
  • Trains Intercités de nuit : aucune circulation les nuits du 9 au 10 mars et du 10 au 11 mars.

Pour les TER

  • Trafic normal sur les lignes : Toulouse – Auch, Toulouse – Latour de Carol, Toulouse – Agen et Toulouse – Brive.
  • Trafic "adapté" selon la SNCF, sur les autres lignes :  des navettes ferroviaires circuleront entre Toulouse et Saint-Sulpice et des autocars en correspondance assureront la continuité du voyage jusqu'aux terminus des lignes sur les axes Toulouse–Rodez, Toulouse–Mazamet et Toulouse–Figeac. En complément, 1 train le matin et 1 train le soir assureront la desserte aux heures de pointe jusqu'aux terminus des lignes.  Sur l'axe Toulouse–Pau, des navettes ferroviaires circuleront entre Toulouse et Muret et un service d' autocars en correspondance assurera la continuité du voyage jusqu'au terminus. Enfin, le service entre Brive et Rodez et Rodez et Millau sera assuré par autocars.


Sur le même sujet

Bulle sous-marine de Fleury d'Aude : la fin d'une polémique de 30 ans

Les + Lus