• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Samedi à Nîmes : Younès gagne la Cape d'Or

Encore beaucoup de défauts à corriger. Mais les qualités fondamentales sont là : courage, calme, sens du rythme et bon goût. Andy peut devenir quelqu'un. / © Blaise Volckaert
Encore beaucoup de défauts à corriger. Mais les qualités fondamentales sont là : courage, calme, sens du rythme et bon goût. Andy peut devenir quelqu'un. / © Blaise Volckaert

Quand Manzanares et Talavante sont au cartel du soir, et avec des toros de Núñez del Cuvillo qui plus est, on aimerait titrer sur eux. Hélas, il n'y a pas grand chose à en dire. Le matin en revanche, pour ses débuts en novillada piquée, Nîmes a dit oui à Andy.

Par Joël Jacobi

Nîmes, Samedi 23 mai 11h, novillada de "La Cape d'Or"
Novillos de Parladé et Juan Pedro Domecq (1 & 5), généralement plus corpulents et mieux armés que les toros du mano a mano de la veille et permettant aux toreros de s'exprimer. Le novillero Jonhatan Varea hérita des deux animaux les moins propices au succès.

Ginés Marín, ovation (deux avis) et deux oreilles
Jonhatan Varea, silence et silence
Andy Younès, une oreille (un avis) et une oreille

Nîmes, Samedi 23 mai 18h, deuxième corrida de feria
6 toros de Núñez del Cuvillo, les 3 premierse et le dernier carrément dénués de toute espèce de vertus combatives, les 4 et 5, meilleurs sans être des "grands toros".
El Fandi, ovation et une oreille
José María Manzanares, ovation et tour de piste 
Alejandro Talavante, silence et silence. 
Plein apparent. Beau temps au début. vent en rafales dans la première moitié de la corrida. petite laine conseillée à la fin.


Reseña samedi, Nîmes

 

Sur le même sujet

Carcassonne : la ville inaugure sa première piste cyclable

Les + Lus