• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

4 jours après la mort de son fils Denis, décès d'Huguette Méliet, figure de la gastronomie à Toulouse et dans le Gers

Huguette Méliet / © Chez Huguette
Huguette Méliet / © Chez Huguette

Huguette Méliet, fondatrice du Bon Vivre (devenu la cantine "Huguette") est décédée vendredi, 4 jours après la mort brutale de son fils Denis, patron des restaurants J'Go. 

Par Fabrice Valery

Le fils et la maman. Ce sont deux monuments de la gastronomie toulousaine et gasconne qui sont décédés cette semaine, à 4 jours d'intervalle.

On a en effet appris la disparition vendredi, à l'âge de 86 ans, d'Huguette Méliet, fondatrice du Bon Vivre avec son mari Alain il y a plus de 30 ans. Sous la houlette de sa fille Cathy, la cantine de la Place Wilson s'appelle désormais Huguette, du prénom de sa fondatrice.

Son décès intervient seulement 4 jours après celui de son fils Denis, décédé lundi des suites d'un arrêt cardiaque à l'âge de 53 ans, fondateur et patron des restaurants J'Go.

D'ailleurs, le restaurant qui porte le nom de sa mère était fermé ce samedi en raison des obsèques de Denis, célébrées à Lagraulet-du-Gers.

Avec la disparition la même semaine de la maman Huguette et du fils Denis, Toulouse, le Gers et la cuisine gasconne perdent deux représentants majeurs de la cuisine de tradition et de la promotion des producteurs locaux.

Mardi, le décès de Denis Méliet avait été annoncé sur les réseaux sociaux par une simple citation où le restaurateur rappelait son attachement à ses origines rurales et paysannes et se définissait comme un plouc, fier de l'être.
Restauratrice à Lagraulet, Condom et Auch dans le Gers, elle avait rejoint ensuite Toulouse pour ouvrir avec son mari Le Bon Vivre, devenu une institution de la gastronomie toulousaine.

Sur le même sujet

Occitanie : vers une pénurie de miel d'ici la fin de l'année ?

Les + Lus