• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les agglos de Sète et de Mèze fusionneront le 1er janvier 2017

© Maxppp
© Maxppp

Le schéma départemental de coopération intercommunale adopté en préfecture cet après-midi à Montpellier, entérine le rapprochement de Thau Agglo et de la communuté de communes du nord de l'étang de Thau. Les deux entités ne feront plus qu'une le 1er janvier 2017.

Par Laurence Creusot

La fusion des deux intercommunalités situées des deux côtés de l'étang de Thau sera effective le 1er janvier prochain.
C'est l'une des décisions préfectorales du comité départemental de coopération intercommunal réuni à Montpellier. En clair, les agglomérations de Sète et de Mèze ne formeront plus qu'une seule communauté de communes en 2017. Les communes concernées sont Sète, Frontignan, Marseillan, Balaruc, Gigean, Mireval, Vic-la-Gardiole, Mèze, Poussan, Villeveyrac, Montbazin et Loupian.

Les deux agglomérations proches de la lagune de Thau
Fusion Thau Agglo et Communauté de communes du bassin de Thau / © Infographie P.Zanibelli/France3 LR
Fusion Thau Agglo et Communauté de communes du bassin de Thau / © Infographie P.Zanibelli/France3 LR

La décision qui fâche

En mars 2015 les élus des deux collectivités avaient voté contre cette fusion, repoussant le projet à l'horizon 2020.
Le préfet de l'Hérault (Pierre de Bousquet à l'époque) a relancé le rapprochement des deux agglos en octobre dernier. Et cette fois-ci, Pierre Bouldoire le maire PS de Frontignan a décidé de suivre le projet préfectoral porté par le nouveau préfet de l'Hérault Pierre Plouëssel. 
Ce soir François Commeinhes le maire de Sète (LR) crie au"putch politique". Il avait manifesté sa colère avant le vote des membres de la commission de coopération intercommunale.
Yves Pietrasanta le président de l'agglo de Mèze (communauté de communes du Nord de l'étang de Thau) était également opposé au projet avant 2020.

Fusion des agglos de Sète et de Mèze : c'est validé !
Reportage J.Gaussen/B.Pansiot Villon


La nouvelle collectivité du bassin de Thau devient ainsi la deuxième agglomération du département après la Métropole de Montpellier. Elle rassemble 13 communes et 125 000 habitants.

Les autres propositions de la CDCI dans l'ouest de l'Hérault


L'ouest héraultais est aussi concerné par le redécoupage territorial. Quatre intercommunalités jugées trop petites devraient disparaître.
La loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) prévoit en effet la fusion des communautés de communes de moins de 15 000 habitants;
C'est le cas dans les hauts cantons de la communauté de communes Orb et Jaur qui devrait fusionner avec celle du Pays Saint-Ponais. La Montagne du Haut languedoc se rapprocherait des Monts de Lacaune située dans le Tarn.
Enfin le pays de Thongue sera éclaté en trois entités réparties entre L'Agglo Hérault Méditerranée, Béziers Méditerrannée et les Avants-monts du centre Hérault.

Les propositions de regroupements de collectivités dans l'Hérault
La carte proposée par la préfecture de l'Hérault avant validation par la CDCI / © Préfecture Hérault
La carte proposée par la préfecture de l'Hérault avant validation par la CDCI / © Préfecture Hérault

 

Sur le même sujet

Sensibilisation à la sécurité routière à Nîmes

Les + Lus