Alerte orange aux pollens en Occitanie

Le risque d'allergie est élevé, selon le RNSA. / © Angelika Warmuth/MaxPPP
Le risque d'allergie est élevé, selon le RNSA. / © Angelika Warmuth/MaxPPP

Le RNSA (réseau national de surveillance aérobiologique) publie sa carte de vigilance : une bonne partie de la région Occitanie est en alerte orange aux pollens de graminées. Et ce, jusqu'au 7 mai prochain.

Par Marie Martin

Haute-Garonne, Tarn, Tarn-et-Garonne, Lot, Aude, Pyrénées-Orientales, Hautes-Pyrénées, Ariège et Gers : tous ces départements de la région Occitanie sont en alerte orange aux pollens.
© RNSA
© RNSA
La carte de vigilance du réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) a été publiée fin avril : plus de la moitié de la France est concernée. "Les concentrations de pollens de graminées sont en hausse et le risque d’allergie est élevé", détaille le RNSA. 
Les pollens se sont quelque peu dispersés du fait de la succession d'averses de cette fin de semaine mais le retour du soleil (et de la chaleur) à partir de ce dimanche 3 mai va faire repartir à la hausse leur concentration.
Dans le détail, voici à quoi il faut s'attendre, toujours selon le RNSA : "Le risque d’allergie sera de niveau moyen pour les pollens de chêne. Les pollens de bouleau, de cyprès et de frêne sont de moins en moins présents dans l’air et ne gêneront plus vraiment les allergiques. Les pollens de plantain et d’oseille qui sont en augmentation sur tout le territoire avec un risque d’allergie de niveau moyen. Les pollens de pariétaire (urticacées) montent en puissance et gêneront les allergiques avec un risque d’allergie de niveau élevé dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales et moyen ailleurs sur le pourtour méditerranéen".

En pratique, il est tout de même possible de se protéger. Les conseils sont les suivants :
  • Suivre son traitement habituel
  • Eviter les activités en extérieur
  • Eviter le jardinage et la tonte de la pelouse
  • Se rincer les cheveux le soir
  • Aérer son domicile de préférence avant le lever et après le coucher du soleil
  • Rouler en voiture avec les fenêtres bien fermées
  • Consulter un médecin en cas de symptômes
En cette période de confinement lié à l'épidémie de coronavirus qui sévit en France, l'exposition aux pollens et donc les réactions allergiques devraient être plus faibles. Des applications à retrouver sur le site du RNSA permettent aux personnes qui en souffrent de suivre au plus près l'évolution de la situation dans leur zone géographique. 

Les + Lus