Cet article date de plus de 4 ans

Alès : Lamelas au naturel

La corrida du Curé de Valverde lidiée hier à Alès a surpris. Puissants, lourds sérieusement armés, ces toros ont cependant "permis" aux toreros de s'exprimer. Alberto Lamelas a donné au 21, Alpergatoso, un colosse âgé de près de 6 ans, quelques naturelles qui auraient fait rugir Séville ou Madrid.
Alpergatoso, du Curé de Valverde, 5 et 8 mois, dans la muleta d'Alberto Lamelas. Alès, 8 mai 2016.
Alpergatoso, du Curé de Valverde, 5 et 8 mois, dans la muleta d'Alberto Lamelas. Alès, 8 mai 2016. © SDT / JJ
Alberto Lamelas l'a échappé belle. La corne de son second Curé de Valverde a transpercé l'intérieur de sa cuisse, comme on peut le voir sur la vidéo que nous avons mise en ligne. Mais si elle a causé une hémorragie spectaculaire et d'importants dégats vasculaires, elle s'est "contentée" de frôler la fémorale sans la sectionner. Ouf!
Toujours hospitalisé à Nîmes aujourd'hu et opéré à deux reprisesi, le matador envisage sérieusement d'être au paseo à Vic dimanche prochain…

À Alès, Alberto a eu l'occasion de montrer toute sa classe et sa hargne face à Alpergatoso, un toro de près de 600 kilos né le 15 août 2010 en Espagne dans la ganadería Cura de Valverde, mais nourri et soigné dans les Alpilles chez Jean-Luc Couturier, le nouveau propriétaire de l'élevage.
Alpergatoso n'est pas le "partenaire" dont rêvent, paraît-il, les toreros. C'est un vrai toro de combat. Du coup les naturelles d'Alberto, elles aussi, ont quelque chose de "vrai".

Lamelas


Regardez.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
signes du toro culture tauromachie