• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Amérique taurine : triste dimanche

Lima, 13 novembre 2016. Une corrida à vite oublier pour Daniel Luque, blessé par un toro de Camponuevo. / © Matías
Lima, 13 novembre 2016. Une corrida à vite oublier pour Daniel Luque, blessé par un toro de Camponuevo. / © Matías

Pas grand chose à Mexico. Rien à Lima, sauf la blessure de Daniel Luque. Une nouvelle fois, le triste comportement des toros a gâché le dimanche taurin en Amérique.

Par Joël Jacobi

Mexico DF, plaza Monumental, 13 novembre 2016
Deuxième corrida de la Temporada Grande Internacional 2016-2017.
Quatre toros de Xajay (2, 3, 4 et 6) et deux de Villar del Águila (1 et 5), bien "présentés" mais de pauvre jeu. Le premier toro, Martino, de Villar del Águila (fer jumeau de Xajay) a fait illusion pendant la première partie de la faena de Joselito Adame.
Tout le reste du spectacle, un mano a mano entre le Mexicain Joselito Adame et le Péruvien Andrés Roca Rey fut d'un ennui total.
Joselito Adame : Applaudissements, sifflet et silence.
Andrés Roca Rey: Applaudissements, silence et silence.
Temps frais, ciel nuageux. Entrée : 1/2.



Mexico


Lima, Plaza de Acho, dimanche 13 novembre 2016.  
Deuxième corrida de la feia Señor de los Milagros.
Six toros  Camponuevo (Per), généralement laids, quelquefois au-dessous du gabarit requis pour une arène de cette catégorie. La plupart furent "protestés" à leur entrée en piste et sifflés à leur sortie. Tous faibles, dangeureux et interdisant le déploiement de la tauromachie moderne.
Juan Bautista, appaudissements, silence et silence à l'issue de la mise à mort du cinquième toro qui avait blessé Daniel Luque.
Daniel Luque, silence et cornada (transporté à l'infirmerie).
Ginés Marín, silence et appaudissements.

Pauvre spectacle. Le banderillero Armando Rojas Manco a été blessé (coup de corne de 7cm) par le premier et le matador Daniel Luque (fracture ouverte du péroné) par le cinquième. Les toreros ont été très au-dessus des toros.
On a vu Juan Bautista tour à tour essayer de garder debout un toro infirme et poursuivre à travers la piste un
manso fuyard pour tenter de lui arracher une passe.
Le premier toro de Luque s'est cassé une patte. Il a offert le cinquième au public malgré les protestations et le toro l'a blessé à la jambe droite.
Ginés Marín qui faisait ses premiers pas à Lima a tout tenté, mais aucun de ses deux toros ne s'est prêté au jeu.


Entrée : 1/2

 

Voltereta Daniel Luque Lima

 

Sur le même sujet

Sécheresse : l'inquiétude des éleveurs du Roussillon

Les + Lus