• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ariège : 3 morts dans un incendie à Lavelanet, la piste volontaire “privilégiée”

Le bâtiment avait été incendié en septembre 2014. / © L. Winsback / France 3
Le bâtiment avait été incendié en septembre 2014. / © L. Winsback / France 3

Un bâtiment s'est embrasé dans la nuit de mercredi à jeudi : les secouristes ont découvert trois corps calcinés dans les décombres de cet immeuble qui abritait des logements sociaux. Selon le procureur de la République de Foix, la piste de l'incendie volontaire est "privilégiée"

Par Fabrice Valery

Un bâtiment en structures bois, qui abritait des logements sociaux, a été la proie des flammes dans la nuit de mercredi à jeudi à Lavelanet (Ariège) faisant 3 victimes, 3 hommes de 46 à 57 ans. Un doute a plané pendant la matinée concernant le troisième corps : "Il pourrait s'agir d'un animal", a indiqué un moment un secouriste. Mais selon la préfecture, il s'agit bien d'un habitant du bâtiment. 

Le feu est parti de l'incendie d'un véhicule garé sous le bâtiment. Il s'est propagé à un autre véhicule au GPL. Toute une aile du bâtiment s'est alors embrasée et les planchers se sont effondrés. Une enquête criminelle pour "dégradation volontaire par incendie, ayant entraîné la mort, sans intention de la donnée" est ouverte pour déterminer l'origine de l'incendie. 

Selon Olivier Caracotch, le procureur de la République de Foix, si "toutes les pistes sont envisagées, la piste criminelle est privilégiée". Le procureur explique que plusieurs incendies volontaires ont déjà eu lieu dans le quartier notamment des feux de poubelles. Il estime également que le véhicule qui a pris feu était récent et que les enquêteurs doutent qu'il ait pu s'embraser sans intervention extérieure. 

EN VIDEO / le reportage de Laurent Winsback et Pascal Dussol
Incendie mortel

L'immeuble, appartenant à l'office HLM de l'Ariège, est géré par la Croix-Rouge, selon le maire de Lavelanet Marc Sanchez. Il regroupe une vingtaine de petits appartements pour personnes seules ou couples. Inauguré en octobre 2013, il fait aussi office de "maison relais" pour des personnes en situation d'insertion, d'exclusion ou de précarité, a précisé la préfecture de l'Ariège.

Les sinistrés qui ont échappé au feu ont été pris en charge par la Croix-Rouge dans un gymnase de la ville. Selon la gendarmerie, 5 personnes au total étaient manquantes au début du sinistre, mais un couple a finalement été retrouvé sain et sauf. 

La Croix-Rouge indique accompagner les pensionnaires de la maison de famille incendiée

Dans un communiqué, la Croix Rouge française "affirme son soutien à leurs proches et met tout en œuvre pour accompagner et reloger les pensionnaires".
Elle indique aussi "en collaboration avec l’Office Public d’Habitat de l’Ariège et la municipalité", chercher immédiatement "des solutions de relogements. 9 logements seront mis à la disposition de 13 résidants d’ici la fin de la journée. Les autres personnes ont pour l’instant pu trouver refuge chez des proches en attendant la mise à disposition d’autres hébergements."
La Croix-Rouge indique enfin rester "dans l’attente des résultats de l’enquête qui déterminera les causes de cet incendie".

Sur le même sujet

Le film anniversaire des 50 ans de l'usine Carte Noire à Lavérune

Les + Lus