• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ariège : série d'interpellations un an après l'incendie meurtrier d'une pension de famille à Lavelanet

Le bâtiment avait été incendié en septembre 2014. / © L. Winsback / France 3
Le bâtiment avait été incendié en septembre 2014. / © L. Winsback / France 3

9 ont été interpellées mercredi en Ariège et 4 étaient encore en garde à vue jeudi, presque un an jour pour jour après l'incendie volontaire du centre géré par la Croix-Rouge, qui avait fait trois morts. 

Par Fabrice Valery

Neuf personnes ont été interpellées mercredi en Ariège et  4 étaient encore en garde à vue jeudi, selon une source proche du dossier, dans le cadre de l'enquête sur l'incendie volontaire qui a fait 3 morts en septembre 2014 dans une pension de famille gérée par la Croix-Rouge à Lavelanet.

Les gendarmes de l'Ariège et la section de recherches de Toulouse ont procédé à ces interpellations sur commission rogatoire. 

Le 4 septembre 2014, vers 3 heures du matin, un véhicule de la Croix Rouge s'était embrasé sous le bâtiment de la pension de famille. Un bâtiment récent en bois construit sur pilotis. Le feu s'était propagé à un autre véhicule, au GPL, qui avait explosé, puis à une partie de l'établissement. Trois personnes avaient été tuées, parmi les pensionnaires, souvent des personnes précaires, aidées par la Croix-Rouge. 

Très rapidement, les enquêteurs avaient eu la conviction que l'incendie n'était pas accidentel. Ces interpellations, presque un an jour pour jour après le drame, semblent le confirmer. 

Vidéo : le reportage de Laurent Winsback et Christian
Suite incendie Lavelanet
Bestard

Sur le même sujet

Sète et les Morello : une histoire de famille

Les + Lus