Ariège : un homme mis en examen et écroué pour l'assassinat de son beau-frère

Un Ariégeois de 27 ans a été mis en examen pour assassinat. Il est suspecté d'avoir écrasé avec sa voiture son beau-frère qu'il soupçonnait d'avoir une liaison avec sa compagne.

Les faits se sont produits le 13 mars 2020, en fin d'après-midi. Un homme qui sortait d'un bureau de tabac de Lavelanet, en Ariège, est mort après avoir été renversé par une voiture.  Le chauffard, électricien et père d'un nourrisson, s'est rendu à la gendarmerie aussitôt après les faits. Cet Ariégeois de 27 ans, sans passé judiciaire, "a été mis en examen du chef d'assassinat et placé en détention provisoire" selon Dominique Alzéari, le procureur de la république de Toulouse. 

La victime et l'agresseur entretenaient une relation amoureuse avec deux soeurs, de nationalité roumaine. Le chauffard soupçonnait sa victime d'entretenir une liaison avec sa compagne. Il a été mis en examen pour assassinat et non pour meurtre, ce qui signifie que la justice retient pour l'instant la thèse de la préméditation. Une thèse contestée par sa défense.

"Le geste n'était pas prémédité" selon l'avocate du meurtrier présumé, Clémence Doumenc. "C'est une affaire d'adultère. Ce n'est pas une personne violente. Il y a dans cette histoire un point de doute sur la paternité de son enfant", explique-t-elle. "L'inactivité due au confinement, n'a fait qu'accroître ses angoisses".