Le peigne en corne une vieille tradition ariégeoise

Cela fait 6 ans que Marguerite et son mari ont créé leur fabrique de peignes en corne.  Convaincus que cette vieille tradition ariégeoise n'était plus assez valorisée, ils ont lancé toute une gamme de peignes, qu'ils commercialisent via internet.

"Un super produit, pas assez bien vendu !"... C'est ce qu'ont pensé un couple venu s'installer dans les Pyrénées en découvrant la tradition du peigne en corne. En 2011, après plusieurs années de réflexion, d'études de marché, et de mise au point des processus de fabrication, ils ont donc lancé leur propre marque, sous le nom commercial Thomas Liorac, et emploient désormais 3 salariés.

Les cornes venues d'Afrique sont transformées à la main. Pas de produit chimique pour la brillance qui vient de la qualité du matériau d'origine et du polissage.
L'entreprise a développé toute une gamme de produits vendus entre 15 et 30 euros. 85% des ventes se font en France, le reste dans le reste du monde.
Les peignes en corne sont recherchées pour leurs qualités uniques, et notamment, par celles et ceux qui ont les cheveux longs, car ils ont des vertus antistatiques et lissantes,

Le reportage dans la fabrique à Laroque d'Olmes :