Le maire de Lavelanet annonce publiquement son renvoi devant le tribunal correctionnel

En pleine séance de l'assemblée des élus du Pays d'olmes, le président Marc Sanchez, maire de Lavelanet a annoncé son renvoi devant la justice. Lors d'un vote d'une subvention où son frère était impliqué, il n'avait pas quitté la salle comme la loi l'exige.

Par Michel Pech

L'annonce du Marc Sanchez a pris tout le monde de court.
Lors du vote, à l'assemblée des élus du Pays d'Olmes, d'une subvention de 2000 € au Karting Club du Pays d'Olmes dont son frère est président, Marc Sanchez avait omis de quitter la salle. Or la loi est très stricte. Lorsqu'un élu est impliqué d'une manière ou d'une autre dans une structure réclamant une subvention, cet élu ne peut prendre part au débat, ne peut pas voter et doit quitter la salle.
Selon lui, le maire qui avait omis de sortir, a été dénoncé auprès du procureur de la République.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus