Meurtre de Kevin : deux jeunes gens comparaissent pour assassinat devant les assises de l'Ariège

Les détournements ont duré dix ans, pour un montant total de près de 500 000 euros. / © France 3 Midi-Pyrénées
Les détournements ont duré dix ans, pour un montant total de près de 500 000 euros. / © France 3 Midi-Pyrénées

Le procès de Cindy et Joan s'ouvre mardi devant la Cour d'assises de l'Ariège à Foix. Ils sont poursuivis pour l'assassinat de Kevin Sellier en mars 2012, dans le village de Goulier.

Par Laurence Boffet

Deux jeunes gens comparaissent à partir de mardi devant la Cour d'Assises de l'Ariège à Foix. Cindy et Joan sont accusés d'avoir tué Kevin Sellier en mars 2012 à Goulier.

Un corps retrouvé par un promeneur

Le 11 mai 2012, un cueilleur de champignons découvre un cadavre partiellement brûlé et dissimulé par des branchages dans une forêt entre Vicdessos et Goulier. Kevin Sellier sera identifié un mois plus tard, grâce à son ADN. Il vivait à Pamiers et travaillait comme intérimaire dans les travaux publics. Sa famille avait signalé sa disparition le 23 mars 2012. Le jeune homme est connu des services de police pour des actes de délinquance mineure, il a été condamné une fois pour trafic de stupéfiants, l'enquête s'oriente au départ sur la piste du règlement de comptes.

Deux jeunes gens interpellés en juillet 2012

En juillet, deux jeunes gens sont interpellés à Pamiers. Cindy, 20 ans, étudiante sans histoires et Joan, son ami d'enfance, étudiant comme elle. Les gendarmes de la section de recherches de Midi-Pyrénées sont remontés jusqu'à elle grâce notamment à l'étude des communications téléphoniques de la victime.
Très vite la jeune femme passe aux aveux. Elle indique que c'est elle qui a porté les coups de couteau mortels sur Kevin et qu'avec Joan, ils ont ensuite brûlé le corps avant de le dissimuler sous des branchages. Si Joan reconnaît devant les enquêteurs qu'il l'a aidée à cacher le corps de Kevin, il nie avoir été au courant des intentions de Cindy qui ne l'accable pas.

Une vengeance à l'origine du drame

Cindy explique alors à la juge d'instruction qu'elle aurait été victime d'une agression sexuelle de la part du jeune homme. Elle indique aussi qu'il lui devait de l'argent. C'est pour se venger qu'elle et son ami auraient organisé une randonnée à l'intention de Kevin. 
Ecrouée fin juillet 2012, Cindy est mise en examen pour assassinat et atteinte à l'intégrité d'un cadavre. Poursuivi dans un premier temps pour recel de cadavre, Joan sera relâché à l'issue de sa garde à vue. Il comparaîtra libre au procès mais pour les mêmes motifs que Cindy : les faits qui lui sont reprochés ayant été requalifiés au cours de l'instruction.

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus