Mort d'un enfant par une intoxication alimentaire dans une colonie de vacances d'Ascou-Pailhères, l'autopsie le confirme

Le chalet où les enfants étaient logés / © RAYMOND ROIG / AFP
Le chalet où les enfants étaient logés / © RAYMOND ROIG / AFP

Un enfant de 8 ans qui était en colonie de vacances à Ascou-Pailhères dans l'Ariège est mort mercredi à l'hôpital du Val d'Ariège (CHIVA). Il y avait été hospitalisé en urgence pour une intoxication alimentaire. Une cellule de crise est mise en place à la préfecture de l'Ariège.

Par Pascale Lagorce

Un petit garçon de 8 ans, originaire de Villeneuve le Roi (94) en région parisienne qui était en colonie de vacances à Ascou-Pailhères dans l'Ariège est mort mercredi après-midi à l'hôpital du Val d'Ariège (CHIVA) à Saint-Jean-de-Verges(09). Se plaignant de maux de ventres et souffrant de diarrhées importantes, il y avait été transporté dans la matinée par les pompiers.

Ses parents ont été prévenus et ont été pris en charge par le centre hospitalier à leur arrivée à Foix. Une cellule de crise est mise en place à la préfecture de l'Ariège.

L'autopsie confirme l'intoxication alimentaire

Une enquête pour déterminer les causes du décès a été ouverte par le parquet de Foix, a indiqué le procureur de la République Olivier Caracotch. Le procureur a ordonné l'autopsie du corps du petit garçon. L'autopsie pratiquée cet après-midi à l'Institut médico-légal de Toulouse confirme que le petit garçon est mort des suites d'une intoxication alimentaire. Selon le procureur de la République, le garçon de huit ans a été victime d'une "infection digestive aiguë".

Trois autres enfants de la même colonie ont été hospitalisés dans la journée de mercredi pour les mêmes raisons. Leur état de santé n'inspire pas d'inquiétude. Trois adultes en état de choc ont également été admis à l'hôpital du Val d'Ariége.

De l'eau non potable pourrait être à l'origine de l'intoxication alimentaire

Selon la ministre de la Jeunesse, Najat Vallaud-Belkacem, l'une des pistes est  l'ingestion d'une eau non potable. Une piste parmi d'autres. Depuis début Juillet, des mesures de restrictions de consommation d'eau touchent en effet ce centre de vacances, à la suite de mesures de précaution prises par l'Agence Régionale de Santé (ARS) mais des bidons d'eau minérale sont livrés chaque jour pour la consommation courante.
Des contrôles et des analyses ont été effectués sur l'eau et les aliments. Les échantillons ont été envoyés dans des laboratoires à Lyon et Nancy. Les résultats sont attendus d'ici deux à trois jours.

Mort d'un enfant dans une colonie à Ascou-Pailhères
En vidéo : reportage Laurent Winsback/Pascal Dussol


Cellule psychologique et numéro d'appel d'urgence

Le garçon de 8 ans était en colonie dans un centre de vacances d'Ascou-Pailhéres (09), Le centre de vacances "le Saint Bernard" d'une capacité de 150 lits environ accueille des classes de neige, classe transplantée à la montagne et des séjours d'été depuis plus de 20 ans. Il est situé à 1500 mètres d'altitude au pied des pistes de la station d'Ascou-Pailhères.

Une cellule d’urgence médico-psychologique a été activée au sein de la colonie. Par mesure de précaution et pour prendre en compte les répercussions psychologiques de cet événement sur le personnel encadrant de la colonie et les enfants, il a été décidé d’organiser le retour des enfants présents dans leur famille.
Un numéro d’appel d’urgence est ouvert : 05 61 02 11 86


Sur le même sujet

Les images des manifestations à Barcelone

Les + Lus