• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Soutien du secrétaire d'Etat aux sports à Luzenac, attendu devant le CNOSF mercredi

Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux Sports / © AFP
Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux Sports / © AFP

Sur France-Info ce lundi matin, le secrétaire d'Etat aux sports a dénoncé l'attitude de la LFP qui refuse la montée de Luzenac en Ligue 2. Le cas Luzenac sera en outre étudié à nouveau ce mercredi par le CNOSF. 

Par Fabrice Valery

Thierry Braillard, le secrétaire d'Etat aux Sports, a dénoncé ce lundi matin sur la radio France-Info, "l'hypocrisie" de la Ligue de Football Professionnel (LFP) qui refuse l'accès du club ariégeois de Luzenac en Ligue 2. Dans le même temps, on apprenait que Luzenac, qui a déposé son recours devant le Tribunal administratif de Toulousesera entendu mercredi par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF). 

"Aujourd'hui, Luzenac n'évolue ni en Ligue 2, ni en National. C'est une situation inacceptable qui ne doit pas durer", a indiqué Thierry Braillard. Le secrétaire d'Etat aux Sports dit qu'il aurait aimé que le club évolue en Ligue 2, d'autant "Luzenac a fait les efforts financiers et d'infrastructures nécessaires", mais "la décision n'appartient pas au ministre".

Pour lui la LFP, "empêche l'accession des amateurs au monde professionnel".

EN VIDEO / l'interview de Thierry Braillard
braillard france-info
Le Luzenac Ariège Pyrénées (LAP) a saisi le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et la justice administrative pour faire suspendre le championnat de Ligue 2 qui a débuté depuis 3 semaines. L'audience devant le CNOSF est prévue ce mercredi 20 août. 

Le club ariégeois, qui avait gagné sur le terrain son billet pour la Ligue 2, s'est vu refusé sa montée par la Direction du contrôle de gestion de la Ligue puis en appel par la DNCG de la Fédération française de football pour raisons financières, avant d'obtenir sa réintégration par le Tribunal Administratif de Toulouse.

LIRE ICI NOTRE DOSSIER SUR "L'AFFAIRE LUZENAC"

Mais le Conseil d'administration de la LFP n'a pas entériné cette décision, avec un nouvel argument : le terrain ne serait pas aux normes ! Or le LAP a signé une convention avec les Amis du Stade Toulousain pour disposer durant la saison du stade Ernest Wallon à Toulouse. Ce que reproche la Ligue : que le stade ne soit pas équiper de vidéosurveillance. Le club répond que les travaux, d'un coût de 450.000 euros, sont budgétés mais ne seront entrepris que lorsque le LAP aura la certitude de jouer en Ligue 2. En attendant, la ville de Toulouse a accordé à Luzenac le droit d'utiliser le Stadium pour deux journées de championnat. 

Sur le même sujet

Montpellier : les mésaventures des résidents d'une copropriété privés d'ascenseur pour des semaines

Les + Lus