Attentat de Barcelone : minute de silence et drapeaux en berne, les réactions en Occitanie

Ce matin, les drapeaux de la mairie de Saillagouse, dans les Pyrénées-Orientales, étaient en berne. / © FR 3 Occitanie / Olivier Le Creurer
Ce matin, les drapeaux de la mairie de Saillagouse, dans les Pyrénées-Orientales, étaient en berne. / © FR 3 Occitanie / Olivier Le Creurer

Après qu'une voiture a foncé dans la foule dans un quartier très touristique de Barcelone, les réactions de soutien et de solidarité se sont multipliées. Le bilan provisoire de l'attentat est de 13 morts, une centaine de blessés dont 26 Français.

Par R. D.

Ce jeudi 17 août, une camionnette a percuté les passants sur les Ramblas, l'avenue la plus touristique de Barcelone en Espagne. L'attentat a été revendiqué dans la soirée par le groupe Etat islamique. Au moins 13 personnes ont été tuées, plus d'une centaine d'autres ont été blessées.
A midi, un hommage sera rendu place de la Catalogne, avec une minute de silence.


Rapidement, de nombreuses personnalités de la région Occitanie, très liée à la Catalogne, ont exprimé leur solidarité, sur les réseaux sociaux notamment.

Philippe Saurel, le maire de Montpellier, qui est jumelée avec Barcelone, a exprimé une "pensée émue pour les proches et victimes", ajoutant à son tweet le hashag "#SoyBarcelona", "Je suis Barcelone."


Ce matin, les drapeaux de la mairie de Montpellier sont en berne, en hommage aux victimes.


Même chose un peu plus loin, à Saint-Brès :



Drapeaux en berne également à Saillagouse, dans les Pyrénées-Orientales : 

© FR 3 Occitanie / Olivier Le Creurer
© FR 3 Occitanie / Olivier Le Creurer



Sur son blog, Jean-Marc Pujol, le maire de Perpignan, a de son côté exprimé son "entier soutien aux Espagnols et aux catalans en particulier aux Barcelonais".

Il écrit : 


Les liens forts qui unissent les Catalans des deux côtés des Pyrénées nous obligent à être tous ce soir Barcelonais, à avoir une pensée pour cette Ville, Barcelone, et ses habitants qui nos freres, notre famille, nos amis de Coeur et de sang et avec lesquels nous entretenons un quotidien intense, fait de fraternité et de générosité.


A midi, une minute de silence a été respectée à Perpignan, devant la mairie.

Perpignan - une minute de silence à la mairie après les attentats de Barcelone - 18 août 2017. / © F3 LR
Perpignan - une minute de silence à la mairie après les attentats de Barcelone - 18 août 2017. / © F3 LR

Là encore, les drapeaux avaient été mis en berne :

Drapeaux en berne à la mairie de Perpignan. / © Fr 3 Occitanie / X.Armengaud
Drapeaux en berne à la mairie de Perpignan. / © Fr 3 Occitanie / X.Armengaud



A Nîmes également, un hommage est prévu ce soir, alors que la Vuelta, le Tour d'Espagne, doit s'élancer demain.

Nîmes : les drapeaux en berne après l'attentat de Barcelone
Après l'attentat de Barcelone, de nombreuses villes en France ont mis leurs drapeaux en berne, comme ici à Nîmes. - France 3 Occitanie - Sylvain Jaeger


Carole Delga, présidente de la région, a quant elle dénoncé "l'ignominie du terrorisme" : 


Plusieurs députés ont également affiché leur soutien :

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus