• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aude : un collège de Lézignan propose un diplôme de jeune sapeur-pompier

Lézignan-Corbières (Aude) - les jeunes en formation sapeur-pompier au collège privé L'Amandier - 2 mai 2018. / © F3 LR F.Guibal
Lézignan-Corbières (Aude) - les jeunes en formation sapeur-pompier au collège privé L'Amandier - 2 mai 2018. / © F3 LR F.Guibal

Chaque été, les 2.200 soldats du feu de l'Aude sont fortement sollicités à cause des incendies. Mais 90% d'entre eux sont des volontaires et non des professionnels. Alors pour faciliter le recrutement et motiver des vocations, depuis 13 ans, un collège de Lézignan propose une formation aux jeunes.

Par Fabrice Dubault

Cours de secourisme, ce jour-là, pour les élèves de troisième du collège privé L'Amandier, à Lézignan-Corbières. La scène est loin d'être exceptionnelle. Tous les mercredis, ces collégiens apprennent les gestes de premiers secours.

Tristan, comme quinze de ses camarades, prépare le diplôme de jeune sapeur-pompier depuis 2 ans dans son collège, encadré par son professeur d'EPS, qui est aussi... pompier volontaire.

Tous les mercredis matins, deux heures de cours sont consacrés à la théorie au collège, mais l'après-midi, les ados enchaînent avec trois heures de pratique, au centre de secours de la ville.
Découverte du matériel, maniement des lances, apprentissage du jargon, tout est fait pour placer les élèves en conditions réelles. Et ils jouent volontiers le jeu.

Bilan, la formation fonctionne ! Depuis 13 ans qu'elle existe, le taux de réussite est de 100%.

Le dispositif permet aussi de recruter les futurs pompiers volontaires indispensables au bon fonctionnement des secours. Le département de l'Aude compte ainsi seulement 180 pompiers professionnels pour 2.000 volontaires.

Lézignan-Corbières (11) : le collège privé L'Amandier propose un diplôme de jeune sapeur-pompier
Chaque été, les 2.200 soldats du feu de l'Aude sont fortement sollicités à cause des incendies. Mais 90% d'entre eux sont des volontaires et non des professionnels. Alors pour faciliter le recrutement et motiver des vocations, depuis 13 ans, un collège de Lézignan propose une formation aux jeunes. - F3 LR - Reportage : A.Grellier et F.Guibal

 

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus