• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aude : les éleveurs de la Haute-Vallée mobilisés contre la fermeture du cabinet vétérinaire de Couiza

Couiza (Aude) - manifestation contre la fermeture du cabinet vétérinaire - 9 juillet 2019. / © F3 LR F.Guibal
Couiza (Aude) - manifestation contre la fermeture du cabinet vétérinaire - 9 juillet 2019. / © F3 LR F.Guibal

Après les déserts médicaux, bientôt, les déserts vétérinaires. Dans la Haute-Vallée de l'Aude, une trentaine d'éleveurs a manifesté entre Couiza et Limoux. Ils s'inquiétent de la fermeture annoncée du seul cabinet vétérinaire à la fin du mois de juillet.

Par Fabrice Dubault


Le convoi, d'une dizaine de véhicules et de tracteurs est parti de Couiza pour rejoindre la sous-préfecture de Limoux. Car les éleveurs de la Haute-Vallée de l'Aude s'inquiètent des menaces qui pèsent sur le cabinet vétérinaire de Couiza, indispensable à leur travail.
 

Si j'ai un vêlage qui se passe mal, j'ai besoin d'un vétérinaire. S'il n'y en a plus, je fais comment ? Je laisse ma bête crever sans soins ? C'est inimaginable ! déclare une éleveuse.

 
Couiza (Aude) - manifestation contre la fermeture du cabinet vétérinaire - 9 juillet 2019. / © F3 LR
Couiza (Aude) - manifestation contre la fermeture du cabinet vétérinaire - 9 juillet 2019. / © F3 LR


Les vétérinaires ruraux exercent des missions sanitaires essentielles


Ils s'occupent notamment de la prophylaxie du bétail, c'est à dire de la surveillance annuelle obligatoire des troupeaux qui nécessite une à deux prises de sang par an et de longs déplacements sur les exploitations.
Les vétérinaires sont aussi tenus de proposer des gardes pour les urgences sept jour sur sept. Des actes peu rémunérés.

Les vétérinaires ruraux se font de plus en plus rares et pour ceux qui restent, le travail devient de plus en plus dur... avec des déplacements toujours plus longs. Un emploi du temps a rallonge qui souvent permet tout juste d'équilibrer les comptes.

Alors pour gagner du temps, les praticiens demandent aux éleveurs d'amener leurs animaux malades au cabinet, quand ils le peuvent. 

A Couiza, faute d'augmentation des tarifs des prises de sang, Marie-Christine, la vétérinaire a prévu de licencier ses 5 salariés et de fermer son cabinet le 31 juillet prochain. Elle a prévenu les autorités et ses clients depuis un an. Mais en vain.
 

Personellement, je ne peux pas me permettre d'attendre plus longtemps, il y a une notion économique et financière et surtout je suis épuisée physiquement et moralement.


Une réunion de la dernière chance avec tous les acteurs du dossier doit se tenir ce mercredi à la sous-préfecture de Limoux.
 
Aude : les éleveurs de la Haute-Vallée mobilisés contre la fermeture du cabinet vétérinaire de Couiza
Après les déserts médicaux, bientôt, les déserts vétérinaires. Dans la Haute-Vallée de l'Aude, une trentaine d'éleveurs a manifesté entre Couiza et Limoux. Ils s'inquiétent de la fermeture annoncée du cabinet vétérinaire. - F3 LR : Reportage : A.Grellier et F.Guibal

Sur le même sujet

Occitanie : vers une pénurie de miel d'ici la fin de l'année ?

Les + Lus