• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aude : plus de 160 cahiers de doléances remis à la préfecture

Albas, Vinassan, Montolieu... les maires qui ont ouverts des cahiers de doléances dans l'Aude sont venus les apporter à la préfecture / © France 3 Occitanie
Albas, Vinassan, Montolieu... les maires qui ont ouverts des cahiers de doléances dans l'Aude sont venus les apporter à la préfecture / © France 3 Occitanie

Le grand débat national prendra fin à la mi-mars. Mais les cahiers de doléances, rebaptisés "cahiers citoyens", étaient déjà remis vendredi 22 février dans les différentes préfectures de France. 235 cahiers dans l'Hérault, mais aussi 166 dans l'Aude.

Par Emma Derome

Une cinquantaine de maires a fait le déplacement, ce vendredi, à la préfecture de l'Aude, à Carcassonne, pour y apporter le cahier de doléances, ou "cahier citoyen", de leur commune. 166 cahiers ont été recueillis en tout dans le département, par voie physique ou informatique.  

Les préfectures de France sont en effet chargées de les envoyer à la Bibliothèque Nationale de France, à Paris, pour que leur contenu soit synthétisé à la fin du grand débat national, à la mi-mars.

Mais les maires et les administrés n'ont pas tous adhéré à cette démarche. Certains élus sont venus pour apporter quelques phrases seulement, comme le maire d'Albas, Jean-Claude Montlaur. "Seulement deux personnes ont écrit", constate-t-il. Des messages pas toujours très constructifs, bien que positifs : 

Albas, Saint-Valentin, jeudi 14 février 2019. Déclaration d'amour : République, je t'aime. 

Une participation plutôt faible à Bizé-Minervois également, constate le maire Alain Fabre : 

En tout, je n'ai eu que six contributions sur ma commune. Mais de valeur, avec des propositions intéressantes, mais la participation a été faible...

Certaines mairies, comme celle de Mailhac, dans le Minervois, ne proposait pas du tout de cahier de doléances. Le maire, Gérard Schivardi, a refusé le dispositif. Il estime avoir toutes les raisons d'être en colère contre le gouvernement.

Perte des dotations de l'Etat, perte des compétences, regroupement plus ou moins forcé entre intercommunalités… on nous a traités de tous les noms. Pourquoi les maires iraient aider le gouvernement, alors que c'est eux qui sont dans la panade…


► Reportage d’Alexandre Grellier, Frédéric Guibal, Elizaveta Kibireva et Laurent Dodet
 

D'après le préfet, Alain Thirion, ces cahiers devraient permettre de prendre le pouls de la population audoise.

On arrive à avoir une radiographie assez précise des questions qui sont posées et des préoccupations de la population.

Arrivées à Paris, les doléances citoyennes vont être analysées et intégrées aux conclusions du grand débat, prévues en avril. 

Dans l'Hérault, ce sont 235 cahiers de doléances qui ont été récupérés, soit près des deux tiers des communes du département qui ont participé au dispositif. 

Justice sociale et justice fiscale : les deux thèmes les plus abordés des cahiers de doléances en France

Classement des thématiques par ordre décroissant (de la plus abordée à la moins abordée au sein des doléances), avec le pourcentage des occurrences (c’est-à-dire la part de chaque thème dans l’ensemble des contributions).

1. Justice sociale = 17,2 %
2. Justice fiscale = 14,3 %
3. Organisation politique et territoriale = 14,0 %
4. Aménagement, transports et mobilités = 9,4 %
5. Vie démocratique = 8,7 %
6. Transition écologique et énergétique = 8,4 %
7. Emploi et économie = 8,3 %
8. Sujets internationaux = 5,4 %
9. Services de proximité = 5,1 %
10. Rôle de l’État dans les territoires = 5,1 %
11. Autres = 4,1 %

Source : Association des maires ruraux de France 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus