Cet article date de plus de 7 ans

Aude : à Trèbes, Manuel Valls réaffirme sa volonté de renégocier avec les intermittents

En visite à Trèbes à l'occasion du traditionnel repas champêtre organisé par le député socialiste audois Jean-Claude Pérez, le premier ministre a déclaré qu'il était temps de se mettre autour de la table pour ne pas faire peser de menaces sur les festivals, notamment dans le sud de la France.

"La culture est le fondement de notre identité et une source d'emplois importante". Le premier ministre en visite à Trèbes a renouvelé ce dimanche son soutien affiché aux artistes, techniciens et autres intermittents en réaffirmant "qu'il était temps de se mettre autour de la table et de ne pas faire peser de menaces sur les festivals, notamment dans le sud de la France".  Un discours attendu par les militants socialistes et par l'ancien maire de Carcassonne Jean-Claude Pérez, au vu de l'impact économique et social des festivals dans le département de l'Aude.


Manuel Valls a par ailleurs tenté de resserrer les troupes autour du gouvernement en prenant la défense de François Hollande et en exhortant les socialistes, et même l'ensemble de la gauche à l'unité.

Un discours ponctué de références régionales. Le premier ministre a même évoqué la polémique autour des platanes du canal du Midi, tout en se gardant bien de prendre parti. La viticulture n'a pas été oubliéé puisque Manuel Valls a échangé avec le président du syndicat audois des viticulteurs et avec le président de la chambre d'agriculture. Le premier ministre a souligné l'importance du soutien à un secteur agricole qui représente "l'âme de la France".

Le compte-rendu de ce "repas champêtre" à Trèbes en images.
durée de la vidéo: 01 min 55
Intermittents et carte des régions au menu du repas champêtre

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique parti socialiste archives