• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

A Leucate, le NPA fait sa rentrée

 A Leucate, comme chaque année, le nouveau parti anticapitaliste organise son université d'été. / © F. Guibal
 A Leucate, comme chaque année, le nouveau parti anticapitaliste organise son université d'été. / © F. Guibal

 A Leucate (Aude), comme chaque année, le nouveau parti anticapitaliste organise son université d'été. 800 militants rassemblés pour réfléchir à l'année écoulée et se projeter sur celle à venir. Cette année, les discussions tournaient évidemment beaucoup autour du mouvement des gilets jaunes.

Par O Le Creurer avec A. Grellier

Le cadre est plus évocateur des vacances, pourtant l'ambiance est bien studieuse à l'université d'été du NPA. Parmi les ateliers proposés cette année, l'un est consacré aux gilets jaunes. Car cette mobilisation a échappé aux partis traditionnels, y compris les plus révolutionnaires. Pourtant le nouveau parti anticapitaliste veut y trouver des raisons d'espérer.

Atelier gilets jaunes


"Si c'est un début de prise de conscience, oui, c'est magnifique. Peut-être vont-ils contaminer beaucoup plus de gens," espère une militante.

Chacun semble en être persuadé ici, la rentrée sociale s'annonce chaude entre les mobilisations annoncés des enseignants, du personnel soignant ou autour de la future réforme des retraites. 

On voit des dates syndicales tout le mois de septembre


"On va être dédié à tout ça. Comment on organise, on fait converger? On voit des dates syndicales tout le mois de septembre. Nous, on voudrait mettre en lien tout ça," explique Philippe Poutou.

Municipales : pas une obsession


Et 2020 a beau être une année électorale, avec les municipales du mois de mars, le nouveau parti anticpatialiste ne fait pas de ces élections locales une obsession et semble même adresser un avertissement aux autres forces politiques de gauche.

"Les élections municipales se serait une échéance électorale évidemment importante. Mais si par exemple on perd sur la bataille des retraites, il faut que les gens à la gauche de la gauche comprennent une chose c'est qu'au moment des municipales, le rapport de force sera forcément dégradé," prévient Olivier Besancenot.

Le NPA fixe donc le rendez-vous dans les rues plutôt que dans les urnes.
 


 

Sur le même sujet

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus