Municipales : les petites communes, comme La Force dans l'Aude, peuvent avoir des listes “sans étiquette”

Moins de 300 habitants dans la petite commune de La Force (11) qui pourra présenter des listes sans étiquette aux prochaines municipales. / © F3LR
Moins de 300 habitants dans la petite commune de La Force (11) qui pourra présenter des listes sans étiquette aux prochaines municipales. / © F3LR

En mars prochain, les électeurs devront choisir de nouveaux maires. Avec une nouveauté pour cette élection : les communes de moins de 3.500 habitants pourront présenter des listes réellement apolitiques. Alexandre Grellier et Frédéric Guibal sont allés à La Force, dans l'Aude.

Par Alexandre GRELLIER et Sylvie BONNET


Pour chaque scrutin, jusqu'ici, les services de l'Etat attribuaient une couleur politique à la plupart des listes, même celles qui se présentaient comme apolitiques. L'Etat parlait de "Nuançage approximatif".
Mais pour les prochaines élections municipales, le ministère de l'Intérieur a annoncé son intention de ne plus le faire pour les communes de moins de 3.500 habitants. Une demande de l'association des maires ruraux de France.

"Sans étiquette, ça ne veut pas dire ne pas avoir de sensibilité politique" précise Jean-Jacques Marty, le président de l'association des maires ruraux de l'Aude.
 

Tout le monde a une sensibilité politique mais lorsque l'on présente une liste sans étiquette, c'est de tous bords et de toutes sensibilités et on ne veut pas qu'elle soit affiliée à des tendances politiques au niveau des services de l'Etat.


 La Force compte 11 conseillers muncipaux. Et aucun d'entre eux, pas plus que le maire Richard Robert, ne sera à nouveau candidat cette année. La constitution d'une liste s'annonce même compliquée dans cette commune de moins de 300 habitants. Alors ici, l'abandon des étiquettes politiques, jusqu'ici imposées par les services de l'Etat, pourrait être une bonne nouvelle pour motiver les indécis. En tout cas le maire veut le croire.
A 68 ans, le maire de La Force, Michel Robert, veut passer la main. / © F3LR
A 68 ans, le maire de La Force, Michel Robert, veut passer la main. / © F3LR

"Je pense qu'il faut toutes les sensibilités pour faire avancer la chose" explique le maire, élu et réélu depuis 2001. Richard Robert est optimiste:

On arrive souvent à trouver un consensus surtout pour les petites communes où on est confrontés à un manque d'implication. donc on peut prendre des gens de tous bords et les convaincre de "faire" pour la commune et pas "penser politique"


Le reportage à La Force d'Alexandre Grellier et Fred Guibal.

Cette possibilité de listes dites "apolitiques" pourrait faciliter la constitution de listes dans les petits villages. Et tout cas il y a déjà une liste qui se dit apolitique candidate à La Force : il s'agit de "La Force du changement" menée par Jean-Marc Estrem. Apolitique mais qui se positionne en opposition avec le conseil municipal actuel. D'après son leader, elle devrait être déposée en préfecture début février, après l'ouverture des dépôts de candidatures le 11 février prochain.

Sur le même sujet

Les + Lus