Aude : ouverture attendue de l'Hôpital Privé du Grand Narbonne

L'hôpital Privé du Grand Narbonne reçoit ses premiers patients au sein d'un nouvel établissement situé à l'extérieur de la ville. Il est doté de pôles de spécialités. 

L'hôpital Privé du Grand Narbonne reçoit ses premiers patients au sein d'un nouvel établissement situé à l'extérieur de la ville. Il est doté de pôles de spécialités. 
L'hôpital Privé du Grand Narbonne reçoit ses premiers patients au sein d'un nouvel établissement situé à l'extérieur de la ville. Il est doté de pôles de spécialités. 

Depuis 10 jours, les déménageurs s'affairent à la polyclinique du Languedoc, à Narbonne dans l'Aude. Ouvert en 1968, l'établissement, avec ses couloirs sombres et ses petites chambres, n'était tout simplement plus adapté. 

Les gens qui allaient aux urgences, pour peu qu'ils aient un traumatisme, c'était compliqué de monter l'escalier de l'ancienne clinique ! Là-bas, on sera en accès direct !  

Sophie Nogues Directrice adjointe Hôpital Privé du Grand Narbonne

 

Là-bas, c 'est le nouvel Hôpital Privé du Grand Narbonne qui vient d'ouvrir ses portes aux patients. L'établissement est installé à l'extérieur de la ville, à Montredon-des-Corbières, non loin de Narbonne. Il a été d'emblée conçu pour permettre à chacun des 500 employés une plus grande efficacité. En rapprochant notamment des services auparavant dispersés. 

Le nouvel hôpital propose 10 salles d’opération, dont deux spécialisées dans les interventions ophtalmologiques. Les 8 autres accueillent les chirurgies viscérales, vasculaires, orthopédiques, neurologiques et de stomatologie. Et il accueille 80 praticiens en profession libérale, ayant un cabinet à la maison des consultations et la possibilité d'intervenir au sein de l'hôpital. 

 " Nous avons besoin d'une prise en charge de spécialités, que nous avons ici sur place avec la Maison des consultations, les urgences, le centre de radiologie, l'imagerie et bien sûr le laboratoire, " explique Marie Azémar, chef du service soins de suite et de rééducation.  

Autre innovation : les familles vont être informées plus rapidement de l'état de santé de leur proche grâce à des plexiglas séparant deux pièces et permettant au chirurgien de discuter en direct sans avoir à quitter la zone stérile.

Le nouvel établissement garde la même surperficie de 22 000 m2  et a la même capacité de 297 places. Il bénéficie de tout les équipements modernes. De quoi permettre aussi un raccourcissement des séjours. 

On va éduquer le patient pour qu'il puisse rentrer chez lui le plus rapidement possible, notamment sur la chirurgie. Il s'agit de raisonner sur une prise en charge et une sortie rapide du patient.  

Valéry Folcher Directeur de l'Hôpital privé du Grand Narbonne

 

Pour faciliter le déménagement, le nouvel hôpital a limité les admissions pendant les semaines précédentes. Ils sont tout de même 70 patients à avoir intégrés ces nouveaux locaux. Comme Henri, en rééducation après la pose d'une prothèse de hanche. 

" Dans l'ancienne clinique, nous avions un couloir pour marcher entre des barrières et nous étions seuls .Ici, nous sommes au milieu du monde et c'est plus convivial ," témoigne-t-il.  

Le coût de l’Hôpital Privé du Grand Narbonne est de 60 millions d'euros pour le groupe Elsan, auquel il faut ajouter un investissement de 6 millions d'euros sur plus de 95 % de matériel qui sera renouvelé et 20 millions d'euros de Grand Narbonne.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société