Ce parc animalier a triplé sa surface en 50 ans : lions, zèbres, antilopes et rhinocéros sur 300 hectares en bord de Méditerranée

La Réserve africaine de Sigean dans l'Aude fête cette année son 50e anniversaire. Elle a ouvert ses portes le 8 avril 1974. La plupart des animaux venaient alors du zoo de Thoiry. Le concept : permettre aux animaux d'évoluer dans des espaces importants se rapprochant de leurs milieux naturels et d'éviter les cages.

La philosophie reste aujourd'hui la même, la surface de la Réserve a triplé depuis ses débuts. Avec par exemple, une gigantesque volière d'un hectare dans laquelle cohabite une trentaine d'espèces d'oiseaux. Il s'agit du dernier espace aménagé par la Réserve Africaine de Sigean.

"Là, nous avons des oiseaux libres de vol, libres d'alimentation, libres de nidification, donc si vous vous promenez dans la volière à cette période, vous allez voir des oisillons, des oiseaux au nid, des oiseaux en train de voler. C'est un plus pour la réserve", se réjouit Frederic Barreda, responsable du service "oiseaux" à la Réserve.

En 1974, il y a 50 ans, lorsque la Réserve ouvre ses portes, l'esprit est déjà là. Entre Narbonne et Perpignan, sur la côte méditerranéenne et en bordure des étangs qui jalonnent le littoral languedocien, la Réserve africaine de Sigean accueille plusieurs milliers d’animaux sur de grands espaces afin que ces derniers restent sauvages et expriment pleinement leurs comportements naturels.

Claude Pellier, le premier responsable zoologique de la Réserve se souvient de débuts laborieux. "On avait peu de moyens pour acheter des choses que l'on peut voir maintenant. À l’époque, il fallait se débrouiller pour avoir des prix sur des planches soldées, par exemple, pour du matériel indispensable", se rappelle-t-il. 

Grandeur nature

Et comme la surface de la Réserve a triplé depuis son ouverture, les lions, les zèbres, les antilopes et les rhinocéros évoluent sur 300 hectares.

À Sigean, ce sont en fait les gens qui sont en cage, enfermés dans leur véhicule. Et c’est vrai que c'est unique de pouvoir découvrir les animaux dans leur environnement naturel et les voir si près de soi.

Gabriel de Jesus, responsable de la communication de la Réserve africaine de Sigean

La Réserve Africaine s’est imposée comme la visite familiale par excellence. "Nous sommes avec notre petite fille de 8 ans et nous voulions qu'elle découvre les animaux de la savane", confie Audrey, visiteuse du parc animalier. "Je suis venu enfant car je suis de la région et nous venons souvent voir les animaux et faire la balade dans le parc, c’est très agréable", confirme Alex.

Un vrai safari au cœur de l'Occitanie. L'an passé, 400 000 personnes se sont pressées à Sigean.

Écrit avec Eric Henry.