Cet article date de plus de 5 ans

Engie répond à un appel d'offres pour des éoliennes flottantes au large de l'Aude

Engie, EDP Renewables, Caisse des dépôts et Eiffage ont répondu à l'appel à projet de l'Agence française de l'énergie, l'Ademe, pour des fermes pilotes d'éoliennes flottantes en mer Méditerranée. Un des 3 sites visés est celui de l'Aude, au large de Leucate.
illustration
illustration © F3 LR

Le groupement de 4 entreprises compte le géant français de l'énergie Engie, ex GDF-Suez, l'entreprise espagnole spécialiste de l'éolien EDP Renewables, la Caisse des dépôts et la société de BTP Eiffage.

Le parc éolien offshore sera constitué de 3 à 6 éoliennes de 6 mégawatts minimum chacune, précisent les sociétés, la technologie de flotteur semi-submersible étant fournie par Eiffage Métal.

Parmi les zones proposées, le choix s'est porté sur la zone de Leucate en Méditerranée, au large de l'Aude, premier gisement éolien maritime français caractérisé par une ressource en vent exceptionnelle", précise le groupement.


L'appel à projet de l'Ademe, qui clôture lundi, concerne 4 parcs pilotes dont 3 sont situés en Méditerranée :

Les parcs auront une durée de démonstration de deux ans mais pourront fonctionner pendant 15 à 20 ans en cas de succès, précise le cahier des charges.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éolien énergie environnement société littoral aménagement du territoire énergies renouvelables technologies méditerranée mer travaux publics économie camargue sorties et loisirs