Cet article date de plus de 3 ans

Narbonne : les cheminots mobilisent les usagers sur la convention TER

Baisse du personnel en gare et à bord des trains, suppression des gares, des lignes secondaires, la CGT cheminot organisait ce lundi matin une opération pour sensibiliser les usagers aux enjeux actuels.
© Frédéric Guibal
Lundi matin, une pétition était installée par la CGT cheminot à l’entrée de la gare de Narbonne. Parmi ceux qui s’apprêtent à prendre le train, beaucoup signent : «  Je mets 7 heures pour rentrer à Annemasse, chez moi. On m’a déjà supprimé des trains », explique l’une. « Les trains sont en retard, ils manquent de personnel. Assurer le déplacement sur le territoire français est une obligation », justifie une autre. Un voyageur régulier estime : « On laisse beaucoup au bus et à la voiture les lignes secondaires ».
durée de la vidéo: 01 min 40
Narbonne : opération gare ouverte

TER

Cette opération de la CGT est organisée tandis que la région et la SNCF renégocient la convention TER, qui fixe les priorités et orientations des prochaines années.

« Aujourd’hui la priorité de la SNCF, c’est de faire des économies. L’économie est faite sur la masse salariale. Cela signifie qu’il y a moins de guichets, une fermeture des points d’accueil dans les gares, une fermeture des gares, de fermetures des lignes, une suppression de contrôleurs à bord des trains, etc. Cela a un impact sur la sécurité et la qualité de l’offre ferroviaire », juge un cheminot.

La CGT compte mobiliser les usagers de toutes les gares audoises. Une grande manifestation régionale pourrait être organisée fin juin à Toulouse.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie