A Narbonne : Ernest le mouton est la nouvelle coqueluche du web

Alexia Carmona fabrique des elfes, des lutins, des lustres mais aussi des moutons à partir de fils de fer récupérés chez les viticulteurs de la région. / © Alexia Carmona
Alexia Carmona fabrique des elfes, des lutins, des lustres mais aussi des moutons à partir de fils de fer récupérés chez les viticulteurs de la région. / © Alexia Carmona

Ernest le mouton est la nouvelle mascotte du web. Il est né à Narbonne il y a quelques mois. Depuis il se balade dans les rues de la ville et pose devant l'objectif de sa créatrice Alexia Carmona. Portrait.

Par Joane Mériot

Alexia Carmona était architecte d’intérieur à Paris, elle débarque dans la région dans les années 2000. En 2004, alors qu’elle vit à Peyriac-de-mer, dans l’Aude, elle commence les sculptures en fil de fer avec des fils récupérés chez les viticulteurs. Elle est aujourd’hui installée à Narbonne.

Il y a un peu plus de 10 ans, les vignes avaient été arrachées dans mon village à Peyriac-de-Mer, je suis allée récupérer les fils de fer qui servaient à tenir les pieds de vignes. Le soir un de mes amis fêtait ses 40 ans, un passionné de volatile, je lui ai fabriqué un énorme flamand rose en fil de fer, tout est parti de là.


Alexia aime beaucoup le dessin, si elle a choisi le fil de fer c’est parce que cela lui permet de mettre ses dessins en volume.
De fil en aiguille, d’elfes en lutins, de lustres en moutons, Alexia crée Ernest, le fameux mouton, devenu aujourd’hui véritable star du web.

Les aventures d’Ernest

#Transhumance 2016 # Ernest le rebelle vas à la #cachettedharture pour la sieste.

Une photo publiée par Alexia Carmona (@carmonaalexia) le


Ernest est né il y a quelques mois. Alexia ne fabrique que des moutons « taille réelle » comme elle dit, un jour elle crée un mini mouton : Ernest. Pour rendre compte de sa petite taille, elle veut le photographier dans les rues de Narbonne.

#Transhumance 2016 #sculptures #fildefer #wiresculpture #wireart #halledenarbonne #alexiacarmona

Une photo publiée par Alexia Carmona (@carmonaalexia) le


C’est le mois d’octobre et il fait encore très beau, elle décide alors de le mettre en scène dans des situations rigolotes, elle partage ses photos sur les réseaux sociaux. Les aventures d’Ernest sont nées.


#Transumence 2016# Ernest le Rebelle on the road . #sculpture #Transhumance #streetart #fildefer #alexiacarmona #corbiere

Une photo publiée par Alexia Carmona (@carmonaalexia) le

Un possible tour du monde pour Ernest ?

Une New-Yorkaise a contacté Alexia et veut photographier le mouton sur le continent américain. L’artiste est en train de préparer une petite boite en carton pour expédier Ernest à l’autre bout du monde, et elle n’est pas contre l’idée de le faire poser aux quatre coins du globe.

Si vous voulez la rencontrer son atelier est ouvert au public demain mercredi après-midi et vendredi après-midi au 7 bis impasse Cadas à Narbonne.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus