Un quadragénaire retrouvé mort dans une cellule du commissariat de Narbonne

Publié le
Écrit par Fabrice Dubault .

Un homme arrêté dans la nuit de mardi à mercredi en état d'ivresse, à Narbonne, a été découvert mort, ce matin, dans sa cellule par des policiers qui venaient le réveiller et lui lire ses droits. Les secours appelés en urgence n'ont pu le ranimer.

Tout commence avec l'interpellation d'un homme en train de s'en prendre à la vitrine d'un magasin, dans le centre de Narbonne, dans la nuit de mardi à mercredi. Une arrestation qui s'est déroulée sans usage de la force, selon les enquêteurs.

L'arrestation d'un quadragénaire ivre

Les policiers le ramène au commissariat. Mais comme il est visiblement trop ivre pour être entendu et répondre à leurs questions, il est placé dans une cellule où il finit par s'endormir.

Un médecin de garde viendra s'assurer dans la nuit que l'homme va bien.

Ce mercredi matin, les policiers lors d'un premier passage voient que l'homme dort toujours. C'est en repassant plus tard, qu'ils s'aperçoivent qu'il ne réagit et ne respire plus. Malgré l'intervention des secours, l'homme est déclaré mort.

Alerté, le procureur de la République de Narbonne a rapidement saisi le service territorial de la police judiciaire de Montpellier. Une enquête est ouverte en recherche des causes de la mort.

L'état de la victime était compatible avec une détention selon un médecin

Une fois ramené au poste de police, l'homme ivre et suspecté d'être sous l'emprise de drogue a reçu la visite d'un médecin. Ce dernier a jugé son état compatible avec un placement en garde à vue et en cellule.

Le quadragénaire retrouvé mort était un habitué des policiers et des tribunaux, notamment pour des délits relatifs aux stupéfiants.

Le procureur de la République de Narbonne est confiant dans l'avancée de l'enquête car le décès du suspect s'est passé sous l'oeil de caméras de surveillance qui équipent toutes les cellules du commissariat de Narbonne.

"Nous avons saisi les enregistrements vidéo des cellules. Ils sont actifs 24h/24. Leur visionnage et leur étude nous en diront plus sur les causes du décès de la victime".

Eric Camous, procureur de la République de Narbonne.

Une autopsie sera réalisée avant la fin de la semaine, précise encore le procureur de Narbonne. Il attend beaucoup des résultats toxicologiques.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité