Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Dans l'Aveyron, les parents d'élèves se mobilisent contre les suppressions de postes

Ce lundi matin, les parents d'élèves ont bloqué l'école maternelle Jean Moulin de Decazeville. Un poste d'enseignant doit y être supprimé. / © Laurianne Callon /F3 Occitanie
Ce lundi matin, les parents d'élèves ont bloqué l'école maternelle Jean Moulin de Decazeville. Un poste d'enseignant doit y être supprimé. / © Laurianne Callon /F3 Occitanie

Ce lundi matin, les parents d'élèves ont bloqué l'école maternelle Jean Moulin de Decazeville. Un poste d'enseignant doit y être supprimé. Au total, 10 postes devraient disparaître dans l'Aveyron à la rentrée 2018. La décision définitive sera prise le 5 février prochain.

Par Delphine Gerard

"Parents en colère", pouvait-on lire sur les banderoles. En ce lundi matin, une vingtaine de parents d'élèves de la maternelle Jean Moulin à Decazeville ont manifesté devant l'entrée de l'établissement.

Un blocage symbolique, qui n'a pas empêché le déroulement des cours, mais qui veut montrer la détermination des familles à s'opposer à la fermeture d'une classe.
Aujourd'hui, l'école maternelle compte 4 postes. Si l'un de ces postes venait à disparaître, les 83 élèves seraient répartis dans 3 classes à la rentrée 2018. Soit près de 27 élèves par classe. Or, l'école est située en REP (Réseau d'Education Prioritaire).
Aujourd'hui, elle accepte encore certains élèves de moins de trois ans, mais demain, leur accueil sera compromis. Une vraie difficulté pour les parents qui n'ont pas d'autres alternatives, sachant qu'à Decazeville, il faut 6 mois d'attente pour obtenir une place en crèche. Pour se faire entendre, un appel à la grève a été lancé demain pour les professeurs de l'école maternelle Jean Moulin. Une pétition des parents d'élèves circule aussi et a recueilli 300 signatures.

200 élèves et 10 postes en moins dans l'Aveyron 


Sur l'ensemble du département, 10 postes doivent être supprimés. L'inspecteur d'académie Gilbert Cambe explique cette réduction par la baisse régulière du nombre d'élèves en Aveyron. A la rentrée prochaine, il y aura 200 élèves en moins sur le département. Il faut selon lui trouver un rééquilibre. Demain, l'inspecteur recevra les parents d'élèves inquiets. Il rendra sa décision définitive le 5 février prochain, date à laquelle doit se dérouler le Conseil Départemental de l'Education Nationale.
L'an dernier, déjà, les fermetures de classe avait inquiété les parents d'élèves qui s'étaient aussi mobilisé contre la suppression annoncée de 19 postes. Mais selon l'inspection d'académie, il n'y avait finalement pas eu de postes rendus en 2017. 

L'Aveyron, n'est pas le seul département touché. Dans le Lot, 22 postes devraient être supprimés à la rentrée 2018.

Le reportage de Laurianne Callon et Luc Tazelmati :



A lire aussi

Sur le même sujet

Sète (34) : les Assises de la mer et la visite du ministre de l'Agriculture

Les + Lus