Cérémonie de Camerone : Florence Parly, la ministre des armées en visite sur le camp militaire du Larzac

La ministre des armées, Florence Parly s’est déplacée ce vendredi 30 avril sur le camp militaire du Larzac à l’occasion des commémorations de Camerone, la fête traditionnelle des légionnaires. Elle a pu notamment réaffirmer sa fermeté face aux dérives politiques au sein de l'armée.

Florence Parly, la ministre des armées en visite sur le camp militaire du Larzac à l'occasion de la cérémonie de la bataille de Camerone.
Florence Parly, la ministre des armées en visite sur le camp militaire du Larzac à l'occasion de la cérémonie de la bataille de Camerone. © FTV

A l’occasion de la cérémonie de la bataille de Camerone, la ministre des armées, Florence Parly s’est déplacée ce vendredi 30 avril sur le camp militaire du Larzac. L’occasion pour la ministre de réaffirmer sa fermeté face aux dérives politiques au sein de l’armée et aux comportements radicaux qui ont notamment secoué la 13ème demi-brigade de légion étrangère (DBLE) il y a un peu plus d’un mois où un légionnaire de ce camp avait effectué le salut nazi dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Cérémonie de Camérone : renouer avec l’histoire

La ministre des armées, Florence Parly est venue ce vendredi 30 avril célébrer l’esprit de corps et de légion et renouer avec l’histoire. Celle de la bataille de Camerone qui en 1863 a donné naissance aux valeurs fondatrices de cette 13ème demi-brigade de légion étrangère.

"La cérémonie de la bataille de Camerone, un moment important, fondateur pour les légionnaires et constitutif de leur identité à Camerone au Mexique en 1863, où 65 légionnaires se sont battus seuls contre 2000 soldats. Seuls trois ont survécus, ils ont combattu jusqu’à leur dernier souffle, un acte extraordinaire de courage et d’héroïsme  que tous les légionnaires célèbrent chaque année le 30 avril", a rappelé la ministre des armées.

Etat des lieux de nouveaux équipements

Nouveau poste de commandement, nouveau matériel, Florence Parly est aussi venue faire le point sur les équipements militaires. Elle a notamment découvert les griffons, premiers véhicules blindés connectés de la brigade et les équipements dernière génération comme les armes et les treillis. 

"Ce sont des griffons, les premiers véhicules blindés que reçoit la 13ème DBLE  dans le cadre du programme scorpion. Un programme de rénovation massif des véhicules blindés de l’armée de terre" aprécisé Floernce Parly, la ministre des armées.

Des véhicules modernes, puissants et connectés. Car au 21 ème siècle c’est le combat connecté que nous allons devoir conduire. La 13ème a perçu 12 de ces griffons, elle les prend en main et les déploiera l’an prochain en se projetant en opérations extérieures.

Florence Parly, ministre des armées

Au-delà de ces équipements, la ministre des armées à rappelé l’importance du renouvellement des petits équipements  : "des fusils H400416, des pistolets blocs, treillis et gilets pare balles nouvelles générations, tous ces équipements font le quotidien des soldats".

L’avancée du chantier de réhabilitation

Le chantier de réhabilitation du camp du Larzac a démarré il y a 5 ans. Au total 220 millions d’euros vont être investis. Les travaux devraient s’étendre jusqu’en 2032. Un chantier d’une ampleur particulière  pour la ministre des armées.

"10 années au cours desquelles l’implantation est montée en puissance du régiment. Aujourd’hui a mi-parcours ce sont plus de 50 millions d’euros qui ont été utilisés pour la rénovation réalisée par les entreprises locales".

Contexte politique particulier

La ministre des armées a longuement échangé avec les soldats ce vendredi 30 avril. Une visite qui s’inscrit dans un contexte politique particulier. Il y a un peu plus d’un mois un légionnaire du camp a été renvoyé pour avoir fait le salut nazi sur une vidéo qui a été diffusée sur les réseaux sociaux. Un incident auquel s’ajoute, la tribune signée par des généraux cette semaine "fustigeant le délitement de la France menacée par l’islamisme et les hordes de banlieues".

Florence Parly a réaffirmé "une tolérance zéro, il n’y a pas de place au sein de la légion ni au sein de l’armée autour des idéologies extrémistes et fascisantes. Depuis que les faits ont été découverts il y a eu des sanctions et nous restons mobilisés contre les idéologies raciales de toute sorte. Quelques soient nos efforts il n’y a aucun système totalement infaillible il faut être ferme et sans concession et en même temps humble car on peut parfois passer à côté d’individus qui se radicalisent de différentes façons. Dans ces cas-là il est évident de prendre des sanctions appropriées".

Intégration de la 13ème DBLE sur le territoire

Pour la ministre, la 13ème DBLE installée depuis maintenant 5 ans sur le camp du Larzac doit plus que jamais faire preuve de transparence.

"Nous sommes vigilants sur la manière dont cette 13ème DBLE se réinsère dans un territoire, une terre d’accueil respectueuse avec des élus et collectivités qui l’ont accueillie à bras ouverts. L’importance d’ouvrir le camp au maximum afin que les légionnaires puissent être logés dans les communes alentours et prennent part à la vie citoyenne".

Au cours de cette visite, la ministre des armées a remis quatre médailles militaires dont trois décrets de naturalisation, "une fierté" pour la ministre des armées.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique armée société sécurité