“Je m'appelle Haute, je viens de l'Aubrac et je suis l'égérie du salon de l'agriculture 2018”

Salut, là je suis en mode selfie avec mon patron, Thibault Dijols / © MaxPPP
Salut, là je suis en mode selfie avec mon patron, Thibault Dijols / © MaxPPP

Âgée de 6 ans, Haute, originaire de Curières en Aveyron, a été choisie pour représenter le Salon de l'Agriculture 2018, du 24 février au 4 mars. Un honneur tel, qu'elle nous a accordé une interview. 

Par Fabrice Valery

- Bonjour, vous pouvez nous parler un peu de vous ?

- Oui. Je m'appelle Haute, je suis une vache de race Aubrac, née à Curières dans l'Aveyron. Je suis âgée de 6 ans et depuis quelques temps, j'avoue que je suis devenue une vedette. Il paraît qu'il y a ma photo partout dans Paris.

- Vous avez effectivement été choisie pour représenter le salon international de l'agriculture 2018. Comment cela s'est-il déroulé ?

- Les organisateurs du Salon cherchaient une vache Aubrac pour cette édition. L'affiche du salon permet chaque année de mettre en valeur une race, cette fois c'est notre tour. Chez les Dijols, là où je vis, on est 130 copines. Il fallait en choisir une très belle, très représentative de la race. Je suis modeste, mais entre nous, c'est normal de m'avoir choisie : je suis la plus belle.

- Et comment se passe la préparation ?

- Impeccable ! On s'occupe très bien de moi. J'ai même droit à une douche tous les jours. Je vais aussi beaucoup gambader dehors, afin que mon poil d'hiver reste fourni et soyeux. On me brosse beaucoup, j'adore ça, on me chouchoute.
 

- Pas trop stressée ?

- Non, ça va. J'écoute les conseils de mes coachs, la famille Dijols. L'essentiel, c'est de ne pas trop se prendre la tête, d'essayer de profiter de tous ces instants. Surtout, je vais bien m'occuper de ma fille, Olympe, qui m'accompagne à Paris. 

Je suis plutôt cool comme vache

- On dit que vous avez un sacré caractère ?​

- C'est une réputation que l'on "meuh" fait, mais je suis plutôt cool comme vache en fait. Je promets que tous ceux qui viendront me voir au salon, petits et grands, seront les bienvenus et on pourra faire des selfies. 

Sur le même sujet

Gard : A Alès, le dernier vidéo club résiste au web

Près de chez vous

Les + Lus