• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Rodez : un instituteur bipolaire, qui ligotait les écoliers, interdit d'enseignement

Photo d'illustration / © Max PPP
Photo d'illustration / © Max PPP

Un instituteur souffrant de troubles bipolaires a été condamné mardi à Rodez pour "violences et actes humiliants" sur des élèves de maternelle. L'enseignant, qui a reconnu avoir ligoté des écoliers, a été interdit d'exercer son métier ou une profession en lien avec des enfants.

Par Vincent Albinet

Un instituteur âgé de 52 ans a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Rodez pour "violences et actes humiliants" sur des écoliers de maternelle dont il avait la charge.

Les faits remontent à la rentrée des classes 2017. L'enseignant avait notamment bâillonné un enfant "turbulent" de 5 ans dont il avait attaché les mains dans le dos avec une corde. Il avait également ligoté les mains d'un autre enfant du même âge avec un foulard parce-qu'il rongeait ses ongles. 

La direction de l'école où il enseignait depuis 3 ans, ainsi que des parents d'élèves, avaient porté plainte.

Devant le tribunal correctionnel, l'accusé avait reconnu les faits et présenté ses excuses aux parents. Il avait ensuite été décrit par l'expert psychiatre comme présentant une personnalité névrotique et des troubles bipolaires.

En arrêt maladie, dépressif, l'instituteur a été condamné à une interdiction d'enseigner ou d'exercer une profession en lien avec les enfants, assortie d'une amende de 500 euros avec sursis.

Lors de l'audience, l’avocat de l’enseignant avait dénoncé l'absence de suivi médical du personnel enseignant.

En 20 ans de carrière, son client n'avait été convoqué qu'une seule fois devant un médecin du travail, lors de sa titularisation.

Sur le même sujet

Dans ce live, un manifestant répand la fausse information qu'il ya eu deux morts

Les + Lus