Rugby : des dirigeants du club de Millau agressés par des membres de l'équipe adverse

Nouvelle épisode de violence dans le monde du rugby : samedi, lors d'un déplacement à la Valette dans le Var, deux dirigeants du Stade Olympique Millavois Rugby ont été agressés dans les tribunes par des membres et des supporters de l'équipe locale.  
Deux dirigeants du Stade Olympique Millavois Rugby étaient en train de filmer des tribunes le match face à La Valette (Var) lorsqu'ils ont été agressés.
Deux dirigeants du Stade Olympique Millavois Rugby étaient en train de filmer des tribunes le match face à La Valette (Var) lorsqu'ils ont été agressés. © Capture d'écran vidéo Patrice Arguel
Après la bagarre générale sur le terrain, dans le derby de Fédérale 1 de rugby entre Tarbes et Lannemezan, c'est en Fédérale 2 et en tribune que de nouvelles violences sont intervenues durant un match de rugby. 

En déplacement à La Valette dans le Var, deux dirigeants du Stade Olympique Millavois Rugby, (SOM) en train de filmer dans les tribunes, ont été pris à partie par des membres et des supporters de l'équipe adverse.
 
Comme le montre la vidéo ci-dessous, la caméra leur a été arraché avant d'être cassée puis les millavois, Jérôme Casellas et Patrice Arguel, ont été roués de coups de poings et de coups de pieds.

Comportement de voyous

D'autres membres du Som ont alerté les forces de l'ordre afin de mettre un terme à l'échauffourée et de permettre au match de se terminer. " Une quinzaine de CRS ont débarqué dans les cinq minutes, raconte à Centre-Presse, Jean-François Wadelle, autre membre du comité directeur du club de rugby de Millau.. Ils nous ont parqués dans un coin du stade par sécurité. Cela a permis au calme de revenir, que la rencontre aille à son terme et finisse sans blessés graves. Je ne vous dis pas si on avait gagné la rencontre… On se serait fait lyncher. C’est un comportement de voyous. »

L’altercation dans le Var, a déclenché la démission du vice-président de La Valette. Ce dernier a envoyé un sms au président du club aveyronnais, non pas pour s'excuser mais pour revendiquer son attitude. 

Jérôme Casellas et Patrice Arguel se rendent ce lundi soir à la gendarmerie afin de déposer plainte. "Cette histoire est dommageable pour le rugby, etime Jérôme Casellas. C'est un rugby d'un autre temps. Il faut désormais que les clubs avec ce type de comportement soient sanctionnés. La Valette est connu pour cela. C'est d'ailleurs pour cela que nous nous sommes déplacés samedi avec trois arbitres. Après avoir déposé lainte, nous allons faire le point avec notre président afin de savoir si nous saisissons ou non la Ligue."  
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport faits divers