• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Béziers : un professeur du lycée Jean Moulin frappé par deux jeunes extérieurs à l'établissement

La façade du lycée Jean Moulin à Béziers - archives / © Mairie Béziers
La façade du lycée Jean Moulin à Béziers - archives / © Mairie Béziers

Un professeur a été frappé à coups de poing, ce vendredi, dans le lycée Jean Moulin à Béziers par deux jeunes extérieurs à l'établissement. Les deux individus ont été envoyés par une élève en conflit avec l'enseignant, a-t-on appris auprès du proviseur du lycée.

Par Zakaria Soullami


Une lycéenne, âgée de 15 ans, est à l'origine de cette expédition punitive. Elle a été convoquée avec sa mère au commissariat de Béziers. Elle a été exclue du lycée par mesure conservatoire.

Deux plaintes déposées


Plus tôt, le professeur de sport s'était rendu au commissariat pour porter plainte après son hospitalisation. Le proviseur du lycée lui a emboité le pas en début d'après-midi. Il a notamment porté plainte pour intrusion dans son établissement.

La lycéenne et l'un de ses amis en garde à vue


La jeune fille elle a été placée en garde à vue vendredi après-midi. L'un de ses amis, âgé de 17 ans, soupçonné d'être l'un des auteurs des coups, a également été placé en garde à vue. Un autre jeune homme, soupçonné d'être le second agresseur, était recherché à Narbonne, selon de sources policières citées par l'AFP.

Un différend avec son professeur


D'après nos informations, le professeur a refusé à l'élève de 15 ans d'aller en cours car elle avait des absences injustifiées. Il lui a demandé d'aller à la vie scolaire pour régulariser ses absences. Quand elle a quitté le cours, elle a téléphoné à deux de ses amis.  Elle est revenue chercher son livret. Le professeur l'a ensuite raccompagnée à la sortie du gymnase où les deux jeunes attendaient. Ils ont alors frappé l'enseignant à coups de poings.

Aucune ITT


Le professeur a été frappé au visage, notamment à l'oeil, à coups de poing. "Les violences ont, heureusement causé aucune ITT.", nous a indiqué le proviseur du lycée, joint par téléphone.
A la suite de cette agression, certains professeurs du lycée ont fait valoir leur droit de retrait et n'ont pas donné cours dans la matinée. Quasiment tous les cours étaient dispensés cet après-midi.

Nous aimerions étudier de la manière la plus sereine possible la situation pour que ce genre d'évènement ne se reproduise pas.", a déclaré le proviseur du lycée.







Sur le même sujet

Sensibilisation à la sécurité routière à Nîmes

Les + Lus