• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Béziers : six mois ferme pour apologie du terrorisme

illustration / © F3 LR F.Guibal
illustration / © F3 LR F.Guibal

Le contrôle d'une patrouille Vigipirate a mal tourné ce vendredi 16 janvier dans la rue du Docteur-Fleming à Béziers. Un jeune homme en possession de cannabis a été interpellé, il a ensuite crié : "Ils ont eu raison à Charlie Hebdo, ils auraient dû tous vous tuer". Il a été condamné à 6 mois ferme.

Par Zakaria Soullami


Un jeune homme de 19 ans a été contrôlé lors d'une patrouille Vigipirate, vendredi dernier, dans la rue du Docteur-Fleming à Béziers alors qu'il avait du cannabis dans sa sacoche. Il a crié : "Ils ont eu raison à Charlie Hebdo, ils auraient dû tous vous tuer". Avant d'ajouter en s'adressant à une policière : "Je t'attendrai à la sortie avec mes copains".

Présenté ce lundi devant le tribunal correctionnel en comparution immédiate

"J'étais énervé. Je regrette.".


Ce sont ses mots à la barre. Le jeune homme était déjà connu par les services de polices notamment pour vols et pour violences.

Trois mois ferme requis par le parquet mais condamné à six mois

Malgré les tentatives de la défense d'expliquer que le jeune homme n'avait pas conscience de ce qu'il faisait, le tribunal l'a finalement condamné à une peine encore plus lourde que celle requise : six mois ferme.
Il a immédiatement été placé sous mandat de dépôt. Une peine exemplaire. La partie civile a par ailleurs demandé 500 euros pour le préjudice moral.

Un autre homme relaxé après avoir écrit "Je suis Charlie, Coulibaly"

Un homme de 23 ans a été relaxé vendredi dernier à Montpellier après avoir écrit "Je suis Charlie, Coulibaly" sur un registre de doléances du commissariat de police de Frontignan (Hérault). Quatre mois de prison avaient été requis contre lui mais la cour a estimé que le délit d'apologie du terrorisme n'était pas constitué. 
L'homme est un admirateur de Dieudonné M'bala M'bala. L'humoriste controversé avait posté ce même message sur sa page facebook après les attentats qui ont secoué la France.

Sur le même sujet

Incendies dans le Gard : la circulation perturbée

Les + Lus