Le carmel transformé en parc immobilier à Sète

Un collectif s'est fondé contre le projet immobilier. Les riverains de la rue Prévôt D'Augier, à Sète, comptent se battre contre la démolition de ce couvent de carmélites. 

© Urbat
Un parking de 300 places et des bâtiments de quatre étages pouvant accueillir jusqu'à 131 logements sont prévus sur les 8 000m² de l'ancien carmel, à Sète. Inoccupé depuis 5 ans, la ville a signé un projet de démolition en faveur à un promoteur immobilier montpelliérain, Urbat. 

Dans une enquête publique de la ville de septembre 2013, on parle d'un bâtiment "désaffecté et vétuste" : 
"Compte tenu du mauvais état de l’ancien carmel situé rue du Prévost d’Augier et de sa qualité architecturale toute relative, donner partiellement satisfaction à la requête présentée par la Fondation des Monastères en ne classant que certains éléments de cette construction, dans le but de permettre aussi la réalisation d’un projet de construction nouvelle par le propriétaire". 

Une pétition pour la sauvegarde du patrimoine 


Les habitants du quartier ne comptent pas se laisser faire. Ils viennent de monter un collectif, et de publier une pétition, pour empêcher la destruction de ce bâtiment historique. Plus que la bâtisse, le projet va aussi occuper le jardin, aujourd'hui plein de cèdres, d'oliviers, d'amandiers, de micocouliers et autres espèces méditerranéennes. 

Cette mobilisation s'inscrit dans un contexte plus large de bétonisation et de création exponentielle de logements dans la ville. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immobilier économie logement société religion culture histoire sorties et loisirs