CARTE. Impôts : les nouveautés pour 2021 et les dates limites par département pour votre déclaration de revenus

Depuis ce jeudi 8 avril la campagne de déclaration de revenus est officiellement lancée par Bercy. Le service de télédéclaration est ouvert. Les dates limites pour déclarer vos impôts sont fixées selon vos départements. L'application mobile, elle, a été enrichie.

La période de la déclaration des revenus 2020 a débuté depuis hier jeudi avec l'ouverture du service en ligne sur le site impots.gouv.fr.  Pour se connecter, il faut inscrire votre numéro fiscal à 13 chiffres figurant sur votre avis d’imposition ainsi que votre code secret.

Pour les déclarations « papier », attention il faudra faire vite. Le délai de dépôt du formulaire 2042 a été fixé au 20 mai 2021 à minuit par l’administration fiscale pour tout le monde.

Les contribuables qui déclarent sur Internet auront un peu plus de temps… Ils sont soumis à une date butoir qui varie en fonction de leur lieu de résidence. Les dates limites de votre télédéclaration sont fixées selon votre département. Les voir sur la carte.

Les habitants des départements de 01 à 19 et non-résidents ont jusqu'au 26 mai 2021. Du 20 au 54, la date limite est fixée au 1er juin 2021. Quant aux départements 55 à 976 se sera le 8 juin 2021.

Cette année, quelques 12 millions de contribuables bénéficient de déclarations automatiques. Ces déclarations déjà pré-remplies ont été élargies. Elles permettent de déclarer ses impôts en un clin d'oeil ou plutôt en un clic. Avec ce dispositif, il vous suffit juste de vérifier que votre déclaration pré-remplie automatiquement par le fisc comporte les informations adéquates.

Il y a de nouveaux bénéficiaires de cette déclaration automatique notamment des ménages ayant déclaré une naissance ou une adoption courant 2020.

L'application mobile est d’ores et déjà téléchargeable sur les stores pour un Androïd ou un Iphone. Le design et la présentation des fonctionnalités ont été modifiés cette année.

Outre une présentation plus moderne et plus simple pour l’utilisateur, la nouvelle application permet notamment un paiement simplifié, une connection plus sécurisée grâce à une reconnaissance faciale ou des empreintes digitales.

Attention, tout n’est pas possible sur l'application. Impossible par exemple de modifier son taux de prélèvement à la source, il faut se rendre dans son Espace particulier sur impots.gouv.fr.

Cette année avec la Covid, l'administration fiscale aura une tolérance sur les frais de télétravail. En cas de prise en charge par l'employeur de ces frais sous forme d'allocation forfétaire, Bercy fait savoir que celle ci " sera présumée exonérée dans la limite annuelle de 550 euros ".  Soit une exonération de 50 euros pour un mois comprenant 20 jours de télétravail.

Les heures supplémentaires seront aussi défiscalisées dans une limite annuelle de 5 000 euros. Cette limite monte exceptionnellement à 7 500 euros cette année si ces heures supplémentaires ont été effectuées entre le 16 mars et le 10 juillet 2020 pendant l'état d'urgence sanitaire.

Autre question liée à la pandémie, la prime exceptionnelle Covid de 2020 versée aux contribuables du secteur de la santé, du médico-social ou encore de l'agroalimentaire par exemple, sera exonérée d'impôt dans la limite de 1 500 euros.

Pas d'impôt non plus pour les salariés qui ont perçu un salaire inférieur à trois fois le Smic sur les douze derniers mois et qui ont reçu une prime de pouvoir d'achat en 2020. La fameuse prime Macron ne sera donc pas imposabe dans la limite de 1 000 euros.

Par ailleurs en cas de difficulté, un assistant virtuel a été créé cette année sur le site des impôts. Il sera censé répondre à toutes vos questions en direct.

En cas d'interrogations (s) plus complexe (s), il vous sera, possible de vous rendre dans votre centre des finances publiques. " Malgré la crise sanitaire nous avons pris toutes les précautions sanitaires pour accueillir les usagers dans les meilleures conditions,  comme l'explique Hugues Perrin, le directeur régional des Finances publiques d'Occitanie. Ils pourront se rendre dans leurs centres de finances publiques pour qu'on réponde à leurs questions. "

Autre nouveauté cette année en Occitanie, les impôts ont développé une vingtaine de points d'accueil supplémentaires en milieu rural. Un agent des finances publique se rendra un jour par semaine dans ces différents lieux d'accueil (dans les mairies, les maisons France Services ) pour répondre aux questions des usagers qui vivent éloignés de leur trésorerie de rattachement.

L'idée est de se rapprocher du contribuable et de jouer la proximité pendant cette campagne de déclarations. L'objectif d'ici 2023 est d'avoir 30 points d'accueil de proximité.  L'objectif est que l'usager soit à moins de 30 minutes de route de son centre des impôts.

Hugues Perrin, directeur régional des Finances publiques d'Occitanie

Un accueil comme une porte d'entrée unique pour traiter toutes les demandes des usagers. En raison du contexte pandémique, cet accueil de proximité se fera principalement sur rendez-vous cette année. Il sera étoffé l'an prochain pour arriver à une trentaine de points d'accueil d'ici 2023.

Sinon il est impératif pour les contribuables de respecter les dates de dépôt fixées par Bercy, sous peine d’une sanction financière. En effet, rendre sa déclaration hors délai, vous fait encourir une majoration de 10% du montant de votre impôt… Et la note peut vite grimper, jusqu’à 40% après un mois de retard et une relance de l’administration.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
impôts économie